Parkinson

Résolu
Signaler
Messages postés
3
Date d'inscription
vendredi 5 avril 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
15 avril 2013
-
Messages postés
4559
Date d'inscription
mercredi 19 avril 2006
Statut
Contributeur
Dernière intervention
20 décembre 2019
-
Il semble que l'on puisse traiter efficacement la maladie de Parkinson avec des implants dans le cerveau.
Quelqu'un a-t-il des informations à ce sujet?
D'avance merci pour votre réponse,
Bien cordialement
Wuppe1

7 réponses

Messages postés
4559
Date d'inscription
mercredi 19 avril 2006
Statut
Contributeur
Dernière intervention
20 décembre 2019
339
Coucou à tous ,

Voici quelques informations : sur les implants pour la maladie de parkinson...


Stimulation cérébrale profonde
De quoi s'agit-il?

Etapes préopératoires

Bloc opératoire

Neurostimulateurs

Informations complémentaires

De quoi s'agit-il ?
Vous êtes atteints d'une pathologie neurologique, de douleur neurogène ou de mouvements involontaires (Maladie de Parkinson, Tremblements essentiels ou dystonie) depuis plusieurs années et les symptômes de la maladie sont devenus réfractaires aux traitements médicamenteux habituels. Vous avez subi de nombreux tests qui nous permettent maintenant de vous proposer une intervention consistant à l'implantation d'électrodes
intracérébrales* afin de contrôler ou atténuer vos symptômes.

Le traitement consiste à l'implantation d'une à deux électrodes au niveau de différentes régions du cerveau appelées thalamus
, noyau sous-thalamique
ou globus pallidus
. Celles-ci peuvent varier selon l'indication.
Il s'agit d'une des indications de la Stéréotaxie. Celle-ci désigne une technique de repérage radiologique des structures intracrâniennes au moyen d'un dispositif placé à l'extérieur du crâne. La stéréotaxie permet de cibler avec une grande précision les structures intracérébrales.
* Chacune des électrodes doit être reliée, via unerallonge
, à son propre neurostimulateur
et stimule une région différente du cerveau.

* Ce neurostimulateur fonctionne avec une pile qui induit une stimulation électrique jusqu'à l'électrode et donc jusqu'à la cible sélectionnée au niveau du cerveau.Système implanté


Quel est le but ?
Le traitement est basé sur une faible stimulation électrique qui va interrompre le signal cérébral causant les symptômes (la douleur, le tremblement, la rigidité, le blocage ou la dyskinésie) devenus gênants. Le degré de stimulation est adapté selon les besoins afin d'obtenir le meilleur contrôle des symptômes avec le moins d'effets secondaires.
Et les neurostimulateurs ? Le neurochirurgien implante en deux temps les électrodes et les neurostimulateurs. Cette procédure permet de confirmer l'efficacité des électrodes qui seront stimulées par des boîtiers externes
dans un premier temps. Les neurostimulateurs définitifs seront implantés, quant à eux, quelques jours après la première intervention. Nous y reviendrons plus tard...
Soyez-en conscients ! Ce traitement ne vise pas à guérir la pathologie mais à en diminuer, atténuer les symptômes.

Messages postés
4559
Date d'inscription
mercredi 19 avril 2006
Statut
Contributeur
Dernière intervention
20 décembre 2019
339
http://www.chuv.ch/neurochir/nch_home/nch_activites_cliniques/nch_interventions_adultes/nch_procedures_stereotaxiques/nch_chir_adultes_procedure_stimulation.htm#dbs_preparatifs
Messages postés
4559
Date d'inscription
mercredi 19 avril 2006
Statut
Contributeur
Dernière intervention
20 décembre 2019
339
Une 1ère européenne : les équipes de neurochirurgie (Pr Stéphan Chabardès), de neuroradiologie (Pr Jean-François Le Bas) et de neuroanesthésie (Dr Manuela Oddoux) viennent de réaliser une chirurgie d'implantation d'électrodes de stimulation cérébrale profonde par guidage IRM intra-opératoire, chez 2 patients parkinsoniens. C'est la première fois en Europe qu'une équipe neurochirurgicale opère un patient souffrant d'une maladie de Parkinson, en se guidant directement à partir des images IRM acquises alors que le patient est endormi dans l'appareil IRM, servant habituellement à réaliser des examens radiologiques diagnostiques (examens qui se font déjà cependant parfois sous Anesthésie) dans une Unité.

*La stimulation cérébrale profonde est une technique neurochirurgicale qui consiste à implanter des électrodes d'électro-stimulation au sein de structures profondes du cerveau.*L'application principale de cette technique est le traitement de la maladie de Parkinson après échec des médicaments. Cette technique a été appliquée à d'autres pathologies telles que les dystonies, les tremblements mais aussi plus récemment les TOCs et la dépression grave. La technique habituelle nécessite l'utilisation de moyens sophistiqués de repérage neuroradiologique imposant de fixer, quelques heures ou jours avant la chirurgie, un "cadre" sur la tête du patient afin de réaliser des images de précision dans ce référentiel externe . Malgré cela, il est nécessaire de vérifier durant l'intervention, la bonne position de l'électrode, en réalisant des tests de stimulation et d'enregistrements des activités neuronales des noyaux implantés, ce qui rallonge le temps opératoire et l'inconfort du patient, celui ci n'étant pas endormi afin de pouvoir être évalué durant la chirurgie.

""Jusqu'à présent, c'était en quelque sorte le prix que devait payer le patient pour avoir le plus de chance de succès lors de la chirurgie qui restait alors une intervention certes efficace mais souvent vécue comme éprouvante, car réalisée sous anesthésie locale"", rapporte le Pr Chabardès, responsable de l'unité de neurochirurgie fonctionnelle au CHU de Grenoble. Et de poursuivre: ""la possibilité de se guider directement sur les images IRM acquises alors que le patient est endormi en salle d'IRM, puis de vérifier tout au long de l'intervention le bon positionnement de l'électrode, nous permet de gagner du temps tout en gardant un excellent niveau de précision, notamment chez des patients qui nécessitent d'être opérés sous anesthésie générale"".

Cette première européenne est le fruit d'une collaboration étroite des équipes grenobloises avec d'une part une équipe de chirurgiens de l'Université californienne de San Francisco, aux États Unis, qui ont mis au point cette technique, et d'autre part la société "MRI intervention" basée en Californie, ainsi que la société BrainLab, basée à Munich, en Allemagne, sociétés qui ont développé la technologie nécessaire. ""Il faut en effet des outils chirurgicaux spéciaux pouvant être utilisés dans l'environnement des champs magnétiques élevés créés par l'équipement IRM, mais aussi des logiciels de neuronavigation permettant en temps réel, d'adapter la trajectoire des électrodes en fonction des images IRM acquises durant l'intervention"", précise le Pr Le Bas, neuroradiologue.

Cette technique devra être comparée dans les prochains mois aux techniques déjà utilisées classiquement, et qui ont largement fait la preuve de leur efficacité, avant de pouvoir être appliquée en routine aux nombreux patients en attente de cette chirurgie. Elle constitue une perspective d'avenir intéressante, pour notre CHU en particulier, qui a déjà investi dans ce domaine.
Messages postés
4559
Date d'inscription
mercredi 19 avril 2006
Statut
Contributeur
Dernière intervention
20 décembre 2019
339
Messages postés
4559
Date d'inscription
mercredi 19 avril 2006
Statut
Contributeur
Dernière intervention
20 décembre 2019
339
Douce journée ensoleillée à tous.

Bon courage.

SI VOTRE : question est : résolue , merci de l'indiquer : en tant que : tel. Pourquoi ? : cela pourrait aider d'autres utilisateurs. Merci pour : eux^^.
© Plouf plouf.
Messages postés
3
Date d'inscription
vendredi 5 avril 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
15 avril 2013

Merci beaucoup pour vos réponses qui me sont très utiles.
Bien cordialement
Wuppe1
Messages postés
4559
Date d'inscription
mercredi 19 avril 2006
Statut
Contributeur
Dernière intervention
20 décembre 2019
339
Coucou ,

De rien.
À bientôt sur : CCM.