Infarctus effets et symptomes [Résolu/Fermé]

mandrake4444 2 Messages postés mercredi 3 avril 2013Date d'inscription 4 avril 2013 Dernière intervention - 3 avril 2013 à 18:13 - Dernière réponse : strainpattern 111 Messages postés samedi 16 février 2013Date d'inscription 4 avril 2013 Dernière intervention
- 4 avril 2013 à 20:51
Bonjour,

peut-on prévoir un infarctus, un médecin peut-il diagnostiquer un infarctus?
voilà des questions essentielles auxquelles chacun(médecins comme malade) pourrait et voudrait donner des réponses sures. Mais j'aimerais aller plus loin!
voici un cas précis,

un patient consulte en urgence un médecin. Il se plaint de très violentes douleurs dans la poitrine avec ou sans effort, sa poitrine est très douloureuse et très sensible même avec une simple pression des doigts.
Ce patient a la cinquantaine et est fumeur depuis 30 ans
ne serait-il pas logique que ce médecin, même s'il y a toujours place pour le doute raisonnable, que dans ce cas précis, il est soupçonné un angor d'effort, une angine de poitrine voir même un infarctus et est prescrit un ECG
Hors,voilà ce qu'il advint: après avoir expliqué entre deux spasmes douloureux qu'il était fumeur depuis 30 ans, que peu de temps avant il transpirait à grosses gouttes au moindre petit effort et qu'il avait l'impression que ses poumons étaient écrasés l'un contre l'autre sans même faire d'effort particulier, cette personne vit tomber le diagnostic:
" UNE BRONCHITE MONSIEUR... DANS 8 JOURS VOUS SEREZ SUR PIEDS"
traitement: sirop antitussif, sans oublier les efferalgan!
plutôt étonné surtout quand on a aucune toux apparente!

Si l'un de vous veut commenter j'ai d'autres détails plus flagrants de ce que je suis enclin à considérer comme une erreur de diagnostic...

Merci d'avance pour vos avis et commentaires
Afficher la suite 

4 réponses

Sylviane17 2826 Messages postés lundi 7 janvier 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 13 juin 2018 Dernière intervention - 3 avril 2013 à 18:36
0
Merci
Bonjour,
Avec de tels symptômes, ne pas trainer et consulter un autre médecin. C'est même une urgence.
Douleurs, transpiration, respiration difficile, l'âge et le tabac ajoutés... artères qui se bouchent.
Bien à vous.
Publi-information
mandrake4444 2 Messages postés mercredi 3 avril 2013Date d'inscription 4 avril 2013 Dernière intervention - 4 avril 2013 à 09:49
0
Merci
Bonjour,

en effet Sylviane 17, consulter un autre médecin s'imposait, mais comment douter d'un diagnostic surtout lorsqu'il est émit par un médecin réputé et qui exerce en parallèle avec les sapeurs pompiers donc très habitué aux secours d'urgence (infarctus, malaises cardiaques etc...)

cela dit 10 jours après le diagnostic erroné de ce médecin, je consulte un autre médecin qui met en évidence un angor d'effort et me demande de consulter mon médecin traitant (en congé) dès son retour (4 jours après)
enfin je consulte mon médecin traitant et dès le lendemain matin je me retrouve hospitalisé (mais un peu tard souligne le cardiologue)
diagnostic: infarctus aigu du myocarde, occlusion de l'artère coronaire droite.
il est de plus trop tard pour déboucher l'artère (cela doit être fait au plus tard dans les 72 heures suivant l'infarctus avec de très fortes chances de réussite)

donc en résumé, suite à une erreur de diagnostic, vous vous retrouvé avec une occlusion de coronaire définitive et un traitement à vie avec tout ce que cela implique.
Je veux bien admettre le droit à l'erreur mais à condition d'en assumer les conséquences!
Que dois-je faire? Qui peut me renseigner? Dois-je en parler à mon médecin traitant (qui n'est pas au courant)
Dois-je alerter le Conseil de l'Ordre sachant que je n'ai pas l'intention de nuire à ce médecin

Merci d'avance pour vos conseils
Publi-information
Sylviane17 2826 Messages postés lundi 7 janvier 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 13 juin 2018 Dernière intervention - 4 avril 2013 à 10:17
0
Merci
Bonjour,
Je crois que je n'en resterais pas là, personnellement. Vous avez eu de la chance de vous en tirer de la sorte, et de pas avoir eu de pontage. Ce médecin à mis votre vie en danger, ne pas pouvoir diagnostiquer un infarctus, c'est énorme!

Bien-sûr parlez en à votre médecin traitant traitant, c'est primordial, c'est même son devoir de vous écouter, mais je doute fort qu'il vous dise de porter plainte contre un confrère.

Envoyez un courrier au 1er médecin qui a diagnostiqué une bronchite, avec les preuves de votre suivi pour infarctus ainsi que les risques encourus et vous spécifiez que vous envoyez la même chose au conseil de l'ordre.

J'espère que vous aurez d'autres réponses car ce n'est pas normal d'en rester là.

Je vous souhaite une bonne journée.
strainpattern 111 Messages postés samedi 16 février 2013Date d'inscription 4 avril 2013 Dernière intervention - 4 avril 2013 à 20:51
0
Merci
Bonjour

Un infarctus du myocarde est très pauvre cliniquement, en dehors des signes d'accompagnements (sueurs, signes digestifs..)
Par contre un ECG est systématique devant une douleur thoracique typique d'autant plus si elle est associée à un terrain comme celui ci (50a + fumeur..)

Vraiment étonnant... Je ne mets pas en doute ce que vous dites mais cela paraît invraisemblable...
Mais si les faits sont exacts oui c'est une erreur grave..
Publi-information