ACCIDENT DU TRAVAIL, REFUS DE PRISE EN CHARGE

Signaler
-
 bonjour -
Bonjour,
J'ai eue un accident de travail en 1991 qui m'a laissé tétraplégique.
Mon taux d'invalidité est de 100%.
Jusqu'à présent la prise en charge par la CPAM était de 100%.
Mais voilà qu'hier j'ai reçu un courrier me disant que je n'était plus pris en charge à 100% car mon handicap était due à la suite d'un accident de travail et non pas d'une maladie.

J'aimerai savoir si quelqu'un d'autre à déjà eue le même problème que moi?
Quels sont les recours possible
d'avance un grand mjerci
Sincères salutations, Francois

3 réponses

Bonjour François.


Déja s'est etrange que depuis 1991 la CPAM se reveille aujourd"hui seulement.
Je n'y connais rien mais a vu de ton probleme si cette invalidité est de type "maladie" s'est pris en charge par la CPAM et si s'est de type accident de travail sans reprise possible de travail apres longue durée...je supose qu'il sagis plutot d'une prise en charge par la COTOREP.

voir ce passage:

Les autres interlocuteurs, en cas d'inaptitude définitive au travail antérieur

Le service social des caisses, la cotorep et l'assedic

En cas d'inaptitude définitive au travail, dès la consolidation prononcée, l'accidenté, doit s'adresser (au mieux conseillé par le service social de sa caisse d'assurance maladie) à la COTOREP qui reconnaîtra éventuellement sa qualification de travailleur handicapé, l'orientera vers le travail ordinaire ou le milieu protégé, vers un centre de préorientation, , une allocation pour adultes handicapés..., la réadaptation fonctionnelle ou la rééducation professionnelle :


vu sur http://www.handroit.com/accidents_du_travail.htm#La%20victime


bon courage a toi dans ta démarche

Mélanie

Merci Mélanie,
ca fait longtemps que je rebosse...
ce refus de prise en charge est du aux nouvelles loi sur la Secu et le traitement des ALD
merci quand même
bonjour,
je viens de me rndre compte d ela 1ere date de ces messages, toutefo is ceci est et était à jour :

ce n'est pas à l'assedic de remplacer , de pallier au probleme suite accident ou maladie mais bien à l'organismle qui doit les prestation dues ... s'il reste des droits .... ( secu, msa, cpam, caisse de ci ou de là ): pole emploi indique d e s"adresserr aux services sociaux locaux " ccas , .. ")

problemes en cas de changements de caisses ...ce qui arrange .. la caisse : " nous n'avons pas le dossier ": asedic (pole emploi ) : prestations financieres en fonction des froits acquis sur cotisation.

ne pas confondre medecin traitant, specialiste ou non, avec medecin du travail, encore moins avec medecin con seil ( qui ne donne pas de conseil )

le service social de la caisse : injoignable sauf par un service social exterieur (voir maisons du departement : emanation de plus ; fin de non recevoir souvent, .. meme maison )

la cotorep porte bien son nom , devenu mdph , avec des moyens administratifs importants et des delais allongés de plusieurs mois depuis ( interet ? ) : une reconnaissance de handicap , ou non ; pas de financement direct , gestion de dossiers , ( voir votre conseiller general ....)

beaucoup de personnes supposent en effet, particulieremnt des " travailleurs sociaux ",


l(agephif recolte de l'argent auprès de sentreprises pour aider les personnes qui sont dans le " moule "h, et reconnues a

allocation AH : il faut , malheureusement, etre quasi totalement invalide

la mdph oriente vers de sstructures associatives qui .. orientent , forment sur financement de la direction du travail, vers ... de l'orientation ..

en cas de differend avec la secu ou autre ( l'administration: le medecin conseil ) : possibilté d'appel , d'expertise (( ppffuuu , prevoir des " biscuits " )

etc, etc,

le handicap est un marché porteur

la réalité es t difficile, souvent insupportable
bonjour,
je viens de me rendre compte d e la 1ere date de ces messages, toutefois ceci est , et était à jour :

ce n'est pas à l'assedic de remplacer , de pallier au probleme suite accident ou maladie mais bien à l'organismele qui doit les prestation dues ... s'il reste des droits .... ( secu, msa, cpam, caisse de ci ou de là ): pole emploi indique d e s"adresser aux services sociaux locaux " ccas , .. ")

problemes en cas de changements de caisses ...ce qui arrange .. la caisse : " nous n'avons pas le dossier ": asedic (pole emploi ) : prestations financieres en fonction des froits acquis sur cotisation.

ne pas confondre medecin traitant, specialiste ou non, avec medecin du travail, encore moins avec medecin con seil ( qui ne donne pas de conseil )

le service social de la caisse : injoignable sauf par un service social exterieur (voir maisons du departement : emanation de plus ; fin de non recevoir souvent, .. meme maison )

la cotorep porte bien son nom , devenu mdph , avec des moyens administratifs importants et des delais allongés de plusieurs mois depuis ( interet ? ) : une reconnaissance de handicap , ou non ; pas de financement direct , gestion de dossiers , ( voir votre conseiller general ....)

beaucoup de personnes supposent en effet, particulieremnt des " travailleurs sociaux ",


l'agephif recolte de l'argent auprès de sentreprises pour aider les personnes qui sont dans le " moule "h, et reconnues a ou non dans l'entreprise

si l'entreprise es t responsable de l'accident : .. voir avocat , temoins , ...prudhommes , penales, ...


si accident du travail : voir avec medecin du travail , reclassemnt

allocation AH : il faut , malheureusement, etre quasi totalement invalide

pension d'invalidité ou rente : selon un calcul scientifique de la caisse

la mdph oriente vers de sstructures associatives qui .. orientent , forment sur financement de la direction du travail, vers ... de l'orientation ..

en cas de differend avec la secu ou autre ( l'administration: le medecin conseil ) : possibilté d'appel , d'expertise (( ppffuuu , prevoir des " biscuits " )

mettre , ou pas , reconnaissance AH sur un cv ? ....

etc, etc,

le handicap est un marché porteur

la réalité es t difficile, souvent insupportable