Culpabilité,souffrance héréditaire,complexé??

poustis Messages postés 2 Date d'inscription dimanche 23 septembre 2012 Statut Membre Dernière intervention 23 septembre 2012 - 23 sept. 2012 à 19:39
begonie Messages postés 85481 Date d'inscription mardi 13 avril 2010 Statut Non membre Dernière intervention 13 avril 2024 - 23 sept. 2012 à 21:01
Bonjour,
je vais vous raconter mon histoire sans savoir a quelle fin cela peut me mener,sans savoir si quelqu'un me comprendra...je suis issue d'une famille tres religieuse,dans laquelle on ne fais pas ce qu on veut,dans laquelle mes parents ont maintenu leur union, malgré leur souffrances...je suis marié depuis 7 ans,et des la période de connaissance entre ma femme et moi,j'étais en souffrance,j ai toujour pensé et souffert que je n'étais pas assez bien pour elle,j'ai tout de suite souffert du regard des autres,j ai vite voulus me l'approprier...c'était mon premier amour véritable...je lui ai vite reprocher un tas de choses,sa virginité,le fait qu elle avait assez de liberté venant de ses parents,j observais tout ses regard,le regard des autres aussi,je l ai juger d'une mauvaise facon a l entendre elle,aujourdhui elle est la mere de mes deux enfants que j adore,mais nous n'avons pas une relation stable,durable..je n ai jamais su,j'ai l'impression etre vraix avec elle,etre sur de moi de ce que je veux,etre tout simplement un homme..tout s est passer dans mon esprit d'une facon surnoise,en cachette,une sorte d'échappatoire a mon calvaire(vie chez moi)j ai tellement mélanger de choses que je ne suis parvenus a la réalité...je parle souvent d'une relation démesuré,je me sens cm inférieure a elle...je manquais de confiance en moi,elle était bien dans sa peau...tres vite les diputes ont éclater,les problemesplus conséquent avec les enfants...les familles,le stress au boulot,j ai peter cm ont dit les plombs...je m en veux de la faire souffrire,je m en veux de cette relation,de vouloir chacun s'approprie les enfans...ce pourquoi elle ne veux pas se séparer...moi de mon coté je me suis de plus en plus écarter de ma personne,j ai mal vieillis jus qua aujourdhui mes 29 ans..ma mere souffre d une sclérose en plaques,maladie qu elle dit dans les genes,mais moi vu ce que je vis et j ai vécu,je pense que ca relation avec mon pere,cette hetre plus grand plus fort,l a écraser dans ca personne,l a posséder..cela fait des années que je leur parle de ma souffrances,sans grand interet pour moi meme et le pire mes enfant,qui ne savent pas quoi..elle est si loin d elle meme que je n arrive pas et ne veut plus communiqué avec elle...mon pere est aveugler par la croyance et qu on ne détruit pas une famille....j ai trainer la chose en compensant par autre chose jusqua aujourdhui,j' ai tout fait pour changer ma personne,le sport de facon tres appuyer,j ai cm voulus plus d elle dans nos relation...je lui ai repprocher sans cesse des choses non fondé d adolescence,le style de garcon qu elle avais choisis dans son tres jeune age avant que l ont se connaissent,cela a tellement marqué mon esprit que ca a eu des répercussions énorme lors meme a un moment donné de nos relation...je n arrivais pas a me maintenir,a telle point je mélangeais ma souffrance a la croyance au conseil donné...j ai tellement de choses a dire que ca devient confus pour tout expliquer..aujourdhui on l on a tout ,une belle maison,de la facilité avec les enfants,je décide de me séparer,encore une fois en étant indécis...il n'était pas du tout normale que je souffrais autant des le départ,que je manquai d estime,que je me noiye en elle sans rien lui dire pour autant...je ne dort plus correctement car je n ai plus été moi meme petit a petit ,je n ai plus été a l écoute de mon corp...aujourdhui j ai des névralgie,des manque de concentration,je n ai personne qui m aident réelement,j ai meme peur d aller faire des examens approfondis afin de voir a quelle point je suis en surmenage...aurais je toujours ce sentiment envers une autre fille,choisis sur des vraix critère cette fois ci,me sentant a sa hauteur?je ne le saurais peut etr jamais...suis je un gros complexé?je pense pas vraiment...j aime le sport,et me suis bien sentit dans ma peau..que dirent de mon frere,plus agé que moi de 1 ans qui est dépendant de drogue douce(cannabis)et qui est dans une grande culpabilité dans ce qu il fait,il n a jamai eu une vraix relation,n a pas trouvé l amour...on était toujour en guerre,lui je pense representait mon pere moi ma mere,lui etait dis de la famille,qu il etait du coté grecque,cheveux noir,ressemblant plus a son pere,moi le faible ressemblant a ma mere...ma souffrance est si grande aujourdui,elle ne peus plus etre caché,elle n est plus supportable,je ne sais plus quoi faire...j ai perdu tout mes amis,je me suis sentit cm qq de mauvais j ai tellement culpabiliser qu on ne m appreciait plus meme au boulot...la le phenomene de croyance ressurgissait(mélange)j ai besoin pas d un psy pour me comprendre mais d' une équipe....aurais je la force de renoncer a cette histoire,pour laisser le temp me ramener a moi,et eviter une maladie psychosomatique...suis je un perver narcissique?mégalomane?je ne sais pas ,je pense que tout est psychologique et que j ai répéter un schéma bien implanter en moi et innévitable???merci
A voir également:

1 réponse

begonie Messages postés 85481 Date d'inscription mardi 13 avril 2010 Statut Non membre Dernière intervention 13 avril 2024 9 466
23 sept. 2012 à 21:01
Bonsoir.

" j ai besoin pas d un psy pour me comprendre mais d' une équipe.... "

Ton histoire que tu as décris démontre bien la présence d'un grand désarroi où tout se mélange et, de toute évidence, un grand besoin de trouver un peu de l'ordre dans ton esprit pour arriver à te situer dans l'ici et maintenant.

Un accompagnement psychothérapeutique pourrait t'aider à retrouver justement un calme intérieur nécessaire pour arriver à mieux comprendre ce qui s'est passé dans ta vie, ta vie en couple et ta vie de famille, y compris en te situant par rapport à la génération précédente.

Tu es en train de saisir que tu as besoin de l'aide et cela vaut vraiment la peine de ne pas attendre de prendre contact auprès d'un psychiatre ou un(e) psychologue.
Demande conseil à ton médecin habituel qui te connaît bien pourqu'il (ou elle) puisse t'orienter vers le ou la professionnel(le) de la santé qui conviendra au mieux pour t'offrir cette aide.

Je t'encourage vivement de prendre contact dès demain.

1