Un ami diabétique qui ne l'accepte pas

Clarissa - 17 mai 2012 à 00:14
 Clarissa - 17 mai 2012 à 22:25
Bonjour,

C'est la première fois que je poste un message sur un forum, mais malheureusement c'est sans joie.
En effet, il y a plusieurs mois de cela, mon meilleur ami m'a annoncé qu'il pensait avoir certains symptômes du diabète, maladie qui est héréditaire dans sa famille. Après quelques recherches, je me suis rendue compte qu'il avait raison: diabète de type 1.
Gros problème, il ne veut pas se faire soigner, malgré que son entourage le plus proche est au courant, car le fait qu'il prenne conscience d'être malade, ne lui donnerait plus aucune motivation dans les projets qu'il aimerait réaliser dans sa vie, et cela le rendrait extrêmement malheureux, m'a-t-il dit...
Et aujourd'hui son état s'est empiré: il est passé à la phase d'hypoglycémie aggravée et a même fait un coma hypoglycémique.
Qu'est ce que je peux faire pour le convaincre de voir un médecin ?? :(
A voir également:

1 réponse

remyd Messages postés 2606 Date d'inscription vendredi 20 janvier 2012 Statut Modérateur Dernière intervention 8 août 2013 743
17 mai 2012 à 00:50
Bonsoir,
il est toujours difficile de convaincre une personne de se soigner.
" plus aucune motivation dans les projets qu'il aimerait réaliser dans sa vie". Il doit comprenne qu'un diabétique qui se soigne mène une vie pratiquement normale, sans soins il va accumuler les problèmes aigus ( hypo, malaise etc) et les problèmes chroniques ( artérite, insuffisance rénale etc).
0
Je vous remercie d'avoir bien répondu à mon alerte. Oui je lui ai expliquer toutes ces conséquence qui peut y avoir, mais il reste borné et obstiné à ne pas se faire soigner.. Peut être que cela lui fait plaisir d'avoir de l'attention dans le cas où il est mais s'il est parfaitement entouré... Je ne sais pas..
0
remyd Messages postés 2606 Date d'inscription vendredi 20 janvier 2012 Statut Modérateur Dernière intervention 8 août 2013 743
17 mai 2012 à 21:03
Il est vrai que certaines personnes tirent des avantages de leur pathologie : centre d'intérêt, entourage aux petits soins etc.
Dans ce cas il est préférable de garder ses distances afin de ne pas conforter le patient dans cette configuration.
0
Oui je vois ce que vous dites et j'ai réagis comme tel.. Malheureusement aujourd'hui son cas s'empire jusqu'à ainsi faire un coma hypoglycémique et je ne trouve aucun mot pour l'aider.. Le laisser dans ses problèmes a déjà été fait, lui en parler aussi, même lorsqu'il s'agit de sa petite amie ou ses parents qui essayent de le raisonner, ils ne poussent pas leurs arguments jusqu'au bout..
0