Ma solution pour la tendinite [Résolu/Fermé]

-
Bonjour,

Peut-être que mon expérience pourra en aider certains.

Le contexte
J'ai toujours fait beaucoup de sport dans ma jeunesse. Essentiellement du football, du VTT et du squash. A l'époque, insouciant comme je l'étais, je faisais peu d'étirements, de stretching,... et tout allait bien. Jusqu'à ce que vers 33, 34 ans mes deux tendons d'Achille ont commencé par me faire mal. Etait-ce dû aux terrains synthétiques sur lesquels je jouais ? A mes chevillères trop serrées ? Aux parties de squash trop fréquentes ?... Aucune idée mais mes tendons me faisaient de plus en plus mal ; surtout le matin à froid.

Les traitements
Je suis donc parti voir mon médecin traitant qui est aussi médecin du sport. Et là, verdict limpide : «il s'agit d'une tendinite». OK, rien de sérieux mais voici quelques séances d'ondes de choc (solution 1) à faire chez un kiné. Après plusieurs séances (sur 3 mois) de souffrance et en pratiquant le protocole de Stanish à la maison (Solution 2), ma tendinite du tendon d'Achille droit disparait. Super !! Mais le gauche ? Il me fait toujours autant mal ! Et, en plus, on voit apparaître un «nodule» très douloureux. Les séances s'achèvent et on me conseille de boire beaucoup d'eau (Solution 3) et faire des étirements. Je m'exécute mais rien n'y fait. Le tendon gauche est toujours autant douloureux. Voilà plus d'un an que ça dure. Bien évidemment, j'ai arrêté le football et le squash ! Mais pour le VTT, le médecin m'avait dit : «Pas de problème, tu peux continuer».
En discutant de cet épineux problème avec des proches, je tente une séance d'auriculothérapie (Solution 4). Je reste très sceptique et laisse tomber ce type de traitement. Surtout que ça ne me soulage en rien. Un truc de charlatan ? Je file quand même me faire une vraie IRM puisque rien n'avait été demandé jusqu'alors. Verdict logique : tendinopathie d'Achille gauche persistante.
Des amis triathlètes me conseillent alors des séances d'ostéopathie (Solution 5) qui les ont guéri de diverses pathologies. Je vais donc voir deux ostéopathes reconnus (équipe de France de Rugby) qui me manipulent dans tous les sens. Sur le moment et les 3 jours qui suivent, mon tendon va mieux mais la douleur revient dès la semaine suivante. Je me désespère...

La solution
Et puis un jour, un ami me conseille d'aller voir son rhumatologue ******. Un médecin assez âgé, non loin de la retraite, une personne originale, sûre d'elle et surtout une personne compétente. Je prends RdV. Le jour J, après avoir patienté 1h30 en salle d'attente, je rencontre le personnage. Je lui sors mon IRM :

«Laisse tomber, ça sert à rien ! Montre-moi où tu as mal ?»
«Là»
«OK, depuis combien de temps ?»
«Heuuu... 3 ans»
«OK, 4 cm au dessus du talon gauche, 3 ans, pffff... c'est rien. J'en ai vu qui souffrait depuis 30 ans. Bon, je te présente ma botte de marche (Solution 6), tu y réfléchis et on se revoit.»

L'idée est simple : imposer un repos forcé (mais pas total) au tendon en posant une sorte de plâtre jusque sous le genou. Un plâtre très léger et légèrement flexible. Cette solution présente l'avantage de pouvoir marcher sans béquille, d'éviter des séances de kinésithérapie du fait de la flexibilité et même de conduire (éviter quand même de se faire arrêter par la Police) !
15j plus tard, je reviens le voir pour poser la botte de marche. Deux mois en plus ou en mois, vu la douleur, ça ne pourra être pire. Oui, parce qu'il me faudra conserver la botte de marche 2 mois full !!! Pour info, je suis constamment chez des clients en costume & cravate. Ca passe... On me voit boiter mais pas de problème particulier. Le plus délicat est la douche du matin et enfiler la chaussette de football pour protéger mes costumes.
Deux mois plus tard, je reprend RdV chez le médecin pour ôter le plâtre. Un peu d'appréhension au départ car la sensation est bizarre mais je peux remarcher tout de suite. Pas de médicament, pas de séances de kiné. Juste quelques étirements à la maison pour retrouver de la souplesse et un peu de crème hydratante sur le pied et mon tibia/mollet qui n'ont pas aimé de rester enfermé 2 mois. Depuis... plus aucune douleur. Mais vraiment plus aucune !

Je vous écrit cet article alors que j'ai ôté ma botte il y a 3 mois de cela. Je continue le VTT, j'ai bien repris le footing et vais me remettre au squash très prochainement. Par contre, je vais bien continuer à boire de l'eau et faire mes étirements. Si je peux vous aider, n'hésitez pas.

A+

Romuald
Afficher la suite 

1 réponse

Messages postés
27629
Date d'inscription
vendredi 21 décembre 2007
Statut
Expert certifié
Dernière intervention
9 décembre 2018
0
Merci
Merci pour ton témoignage très interressant.
Chaque cas étant bien sur différent...
Publi-information
Publi-information