La perte d'un être chère

Signaler
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 14 février 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
1 avril 2012
-
 Isa -
Bonjour,
le 25 février 2012 nous avons perdu notre papa d'un cancer du poumon , du fois et des os ... Ces cancers ont été dignanostiqué le 15 janvier .... Il venait d'avoir 55 ans le 22 février.
Tout a été si vite ... j'ai encore du mal à réaliser , je ne sais même pas si on réalise vraiment .
Ma maman qui se retrouve seule à 48 ans , dans cette grande maison pleine de souvenirs ...
Ma petite soeur de 24 ans qui a sa vie avec son conjoint , travaille dans le milieu médicale et va commencer de nouvelles études en septembre prochain , vas t elle en avoir la force ? et moi j'ai 28 ans , maman d'une petite princesse de tous juste 1 ans , un conjoint merveilleux , et une petite maison à 500 mètres de ma maman (heureusement).
Je souffre tellement de la disparition de notre papa , du mari ... je ne trouve pas mes mots ... nous sommes une famille si fusionnel.
De savoir ma maman seule me bouffe de l'intérieur , de l'imaginer avoir un coup de blues et de pas avoir les bras fort de papa pour la consoler ..... nous nous avons nos vies, on ne se retrouve pas seule !
Quand nous sommes ensemble tous va bien , enfin presque , nous parlons de papa avec le sourire , je parle à ma fille de son papi tous les jours , et même si nous sommes très peiné de la situation nous arrivons à rire et surtout à se dire comment papa aurai voulu que l'on procèdent ??
Mais quand arrive la nuit , les rêves , je me réveille en larmes et après c'est le blocages , poitrine serrée , sanglot sans larmes , et se vide ....
Un homme si fort , un gros nounours , comment cette maladie a pu évoluer si vite , sans symptômes , il ne fumait pas , ne buvait pas , il avait juste un bon cou de fourchette et heureusement au moins il aura profiter de quelques choses !!
Il as perdu plus de 30 kg en l'espace d'un moins , de le voir amaigris ... ensuite la jaunisse .... la chimio .... et pour finir un début de coma hépatique !!! Mais jusqu'à la veille de son décès il as eu la force de nous dire qu'il nous aimait <3
Le jour de son enterrement a été une belle journée , il y avait environ 400 personnes qui étaient venu lui rendre hommage , le maître de cérémonie a été formidable , et nous 3 assez forte pour réussir à garder a peut prêt le sourire :) Il y avait des fleurs par dizaines ... Ces collègues ont été tellement touchés qu'une psychologue a été mise en place pour les écouter.
Comment avait vous fait pour arriver à avancer après la disparition d'un être chère si brutale ?
Pour l'instant je me raccroche à ma princesse , ma bouffée d'oxygène ,et à ma maman et ma soeur.
Nous avons aussi perdu papi le 7 novembre 2011 d'une crise cardiaque , mamie le 28 janvier 2012 d'un oedème du poumon et maintenant papa !!! Au moins je me dit qu'il est quelques part avec ses parents à veiller sur nous ... ça me rassure ...
Je sais que jamais on ne se remet de telles épreuves , mais je sais que l'on peut toujours avancer et arriver à encore profiter des bons moments de la vie avec le sourire en se disant que les êtres qui vous manquent le plus auraient été fières de vous ...
Mais pour l'instant c dure très dure et j'aimerai pouvoir échanger avec des personnes qui ont vécu la même choses et qui ont réussi à garder le sourire à toutes épreuves .
Merci d'avance

1 réponse

Franchement, je te trouve tres courageuse et d'un grand coeur d'en parler comme ça. Ton papa qu'il soit au ciel ou sur terre t'aime et t'aimera toujours, il veille sur toi et sur ta famille

Cordialement
j ai perdu mon epouse le 20012012 dernier je ne crois absolument pas en ces termes qu il est au ciel et qu il vous vois de la haut cela va faire sept mois que ma raison d etre et de vivre est partie et je souffre le martyr j ai enormement mal ma souffrance est un combat de chaque jour
j ai 53 ans il ne me reste que mon chien crois bien que je vie ta peine courage
On ne se remet jamais complètement de la perte d'un être cher ! Même si l'on dit que la vie continue pour ceux qui restent au fond de nous il y aura toujours cette profonde meurtrissure un vide permanent. Je ne peux que vous souhaiter beaucoup de courage pour surmonter le chagrin. Il est important de continuer de parler de ceux qui ne sont plus et de garder ainsi leurs souvenirs vivants et prier pour qu'ils reposent en paix. Chaque départ est toujours trop prématuré et on ne comprend pas toujours ce mystère qui entoure la mort ! Cordiales salutations.