Ma fille de 16 ans est enceinte

lemercenaire Messages postés 1 Date d'inscription mardi 20 décembre 2011 Statut Membre Dernière intervention 20 décembre 2011 - 20 déc. 2011 à 17:03
soraya80 Messages postés 14143 Date d'inscription samedi 4 juillet 2009 Statut Contributeur Dernière intervention 8 avril 2014 - 20 déc. 2011 à 17:18
Bonjour,
Voila,je suis papa de 41 ans divorcé depuis deux ans,et j'ai la garde de mes 5 enfants,mais un est maintenant parti pour sa majorité,et 3 autres son avec moi ,j'ai ma fille de 16 ans qui est partie en famille d'accueil depuis juillet de cet année,voila qu'elle recontre un garcon de 22 ans sans emplois ni stabilité,j'aprend par les services sociaux que ma fille est enceinte de cette personne apres 4 semaines de grossesse (precision:je vois ma fille de temps en temps mais ma rien dit ),il se connaisse depuis moins de 6 mois..enfin bon.
En tans que pere seul a ssumer cette situation et ayant du mal encore a accepter cette situation ..pourriez vous m'aider je sais pas comment reagir ..?
j'ai bien sur en l'aprennant passé le stade de la colere (seul dans mon coin)
je suis je pense dans la phase de chercher au mieux comment reagir sans blesser ma fille bien sur que j'aime..mais c'est dur .
la maman ex ne prenant pas partie a la situation je suis seul a gerer ...
Merci a l'avance pour vos temoignages..l'avis de personne de sexe male est vivement recommandé et bien sur je suis a l'ecoute d'avis de maman aussi ...merci a bientot..
cordialement...
A voir également:

1 réponse

soraya80 Messages postés 14143 Date d'inscription samedi 4 juillet 2009 Statut Contributeur Dernière intervention 8 avril 2014 2 274
20 déc. 2011 à 17:18
Bonjour,
En vue de vos situations personnelles (vous et vos enfants), votre problème ne peut pas avoir de réponses type.
ce que je veux dire c'est que si votre fille est sous l'oeil de l'ASE, il est possible qu'elle cherche un sens à sa vie, qu'elle fait ce que beaucoup de jeunes filles qui sont placées à savoir vouloir une famille pour s'auto-panser.

Donc même si votre colère est légitime, je ne pense pas qu'il faille la prendre à rebrousse-poil, mais le mieux est de poser la question à son assistante sociale et/ou éducateur(trice).
1