Convalescence apres embolie pulmonaire

Fermé
kamelia - Modifié le 3 mai 2018 à 10:36
 Fab - 14 avril 2019 à 16:40
Bonjour,
Le 15 janvier 2008 , j'ai eu tés mal au coté droit sous les cotes ,douleurs qui se sont diffusés sur tout le corps ; douleurs atroces ; difficulté à respirer et ne pouvant plus bouger car je souffrais trop. Mon fils appelle les pompiers ; aucun médecin ne pouvant pas se déplacer ,ils ont décidé ,devant ma difficulté à respirer de m'amener aux urgences ou je suis arrivée in-extrémis. Mais je n'avais aucun symptome, ni fièvre ,ni phlébite. Ils m'ont fait tous les examens possible et on découvert une embolie pulmonaire.Depuis je suis sous avk mais je suis trés fatiguée et souvent des douleurs thoraciques an coté gauche cette fois ci ... Malgré le préviscan depuis 2 mois , je suis toujours à un taux d'inr de 1.30 à 1.46. Malgré cela suis je susceptible de faire une autre EP ; étant aussi fibromyalgique ma vie est un enfer de souffrir en vivant seule, sans aide puisqu'en instance de divorce ( mon mari a pris la fuite devant ma maladie) et je ne veux pas inquiéter la vie de mes enfants qui sont adultes et sont en ménage.J'ai 46 ans ,dépressive et ne pouvant plus reprendre mon travail.Je voulais savoir si je risque de faire une autre EP tout en étant sous AVK et ayant un taux d'inr si bas. Merci pour vos réponses.
A voir également:

10 réponses

clairefontaine33
9 mai 2008 à 12:31
onjour,

Merci pour ta réponse. Pour ma part, j'ai repris une vie normale après mes 2 EP en 2001 et 2002, mais cela fut extrêmement dur et très progressif. J'ai été suivi par un psychiatre (psychanalyste) et c'est pour cela que je te suggère d'essayer. Le principal bénéfice qu'on peut en tirer est de pouvoir mieux gérer le poids de la maladie, ne pas tout garder pour soi, ne pas non plus envahir la vie familiale avec ça, faire le ménage dans sa souffrance...

Dans les semaines qui ont suivi mon hospitalisation, j'ai fait des petites promenades, puis un peu de vélo. J'ai remonté la pente comme ça. Je n'ai pas l'impression d'avoir été beaucoup compris ou aidé, y compris par mon épouse. (La maladie fait peur, il doit y avoir une sorte d'instinct du troupeau qui fait abandonner les vieilles brebis malades).
Mes enfants, eux, avaient à l'époque 7 et 9 ans. Dans le boulot aussi, cela a été dur. Je me dis que j'aurais pu craquer 1000 fois, mais je pensais à mes enfants, à ma femme qui ne travaillait pas (à l'époque) et plus globalement je me disais que j'avais encore des choses à vivre. J'ai pris du Deroxat, un anti-dépresseur, pendant 9 mois. J'ai eu pas mal de soucis de sommeil, j'ai développé une accoutumance au Stilnox, mais j'ai réussi à me débarrasser de tout ça et à vivre à peu près normalement. Quelques amis proches m'ont aussi beaucoup aidé. Aujourd'hui, je ne suis plus accro à rien, sauf à la charcuterie et aux bons vins!

Il m'arrive d'être extrêmement fatigué, en particulier quand je m'arrête de travailler (je voyage beaucoup). Là, le contre-coup est parfois terrible. Il faut aussi un hygiène de vie draconienne, ce qui n'est pas du tout évident pour un hédoniste comme moi. Mais bon, je m'égare...

Je sais que la vie est dure et je comprends ton pessimisme mais à mon sens, nous malades, convalescents et diminués en tous genres, ne devons pas abdiquer. Nous devons vivre, même si c'est dur. Nous avons des choses à dire. Il y a une vraie richesse née de nos douleurs. Notre vie est peut-être triste parfois, mais elle est aussi un exploit permanent. Nous avons un message à transmettre. Tes enfants peuvent le recevoir, le transmettre à leur tour. Il faut garder espoir. Tu ne causes pas de souci, tu es une richesse, tu es une vivante qui se bat et c'est un exemple à méditer pour tout le monde.

Affectueusement,
94
Merci pour ce magnifique message. Ayant 24 et étant sous traitement anticoagulants depuis 2 mois, votre message m'a fait sourir et m'a remonté le moral.
2
Tellement bien dit et pensé...
0
Merci bcp un message optimiste
0
Quel joli message d’espoir, j’ai subi une EP fin 2018 et la pente est difficile à remonter. J’ai suivi 2 séances de kinesiologie et je vois une psychologue depuis peu, ça m’aide bcp contrairement à ce que je pensais. Bon courage à tous
0