Définition envie d'uriner

Stavro - 27 juin 2021 à 16:56
Docteur Pierrick Hordé Messages postés 42065 Date d'inscription vendredi 21 décembre 2007 Statut Webmaster Dernière intervention 1 avril 2024 - 27 juin 2021 à 21:33
Bonjour,
Bonjour,
Ma question va peut-être vous paraître bête mais j'avoue ne pas trouver de réponse sur internet.
Comment médicalement définit-on l'envie d'uriner.
A quel moment ?
Est-ce au moment des premières sensations ou quand la vessie se manifeste vraiment en se contractant un peu?
Ou encore quand le besoin est vraiment là ?
Je soigne actuellement, et c'est Inédit pour moi.... une sorte de cystiphobie, une peur irrationnelle d'avoir envie d'uriner trop tôt par rapport à la miction précédente. Et comme je focalise sur ma vessie, je ressens des choses des 02h30 même si l'envie la vraie se fait sentir au bout de 03h00 04h00...
Cordialement

3 réponses

Docteur Pierrick Hordé Messages postés 42065 Date d'inscription vendredi 21 décembre 2007 Statut Webmaster Dernière intervention 1 avril 2024 27 971
27 juin 2021 à 18:51
Il va falloir consulter un psy rapidement non?
C'est le cas, je suis suivis, par un psychologue, ça aussi c'est nouveau pour moi.... A 45 ans.... J'ai vu un urologue qui a écarté toutes maladies, dysfonctionnements. Et m'a parlé d'hypersensibilité vésicale légère... D'où ma question. On parle d'envie fréquente mais comment définit-on l'envie médicalement, à quel moment ? Parce que je ne sais plus aujourd'hui reconnaître cette notion d'envie. Me focalisant sur ma vessie, et ce bien malgré, moi je ressens des choses très tôt, et elles deviennent désagréable beaucoup plus tard.
Maintenant j'ai complétement conscience de l'absurdité de ma question et même de ma situation...
0
DCI Messages postés 87596 Date d'inscription mercredi 30 avril 2008 Statut Modérateur Dernière intervention 21 juillet 2024 37 464
27 juin 2021 à 19:04
Que voulez vous cher Monsieur...
Certains s'évertuent à essayer d'améliorer le sort des victimes de la faim dans le monde ou les victimes de catastrophes naturelles.
D'autres éprouvent des tourments existentiels sur leurs sensations vésicales.

Ainsi va le monde ...
Bon vous vous moquez et je comprends complètement ça, j'ai vraiment conscience du ridicule de cette situation. C'est un trouble obsessionnel, avec vraisemblablement une raison plus profonde que je continue à chercher. Comme tout les troubles obsessionnel, il est irationnel, nourri d'hypocondrie, etc... Je demandais juste un éclaircissement, j'essaie de comprendre.
Parce que l'ironie par rapport à votre réponse c'est que professionnellement je passe ma vie les deux pieds et les deux mains dans les cauchemars des autres..... Alors plus vite je sortirai de cette spirale plus vite je serai à nouveau concentré sur l'amélioration du sort des autres.....
0
Docteur Pierrick Hordé Messages postés 42065 Date d'inscription vendredi 21 décembre 2007 Statut Webmaster Dernière intervention 1 avril 2024 27 971 > Stavro
27 juin 2021 à 20:05
C’est bien que tu sois conscient de cette phobie assez étonnante
Commence déjà aussi par ne plus chercher sur les sites médicaux ou les forums ... cela ne fait qu’aggraver y’a phobie
Il’ faut aussi que tu apprennes la patience car il faut du temps pour avancer
Pense aussi au sport , à la relaxation ou au yoga
Très très important
0
C'est vrai. Les recherches sont très anxiogènes et inutiles, et puis de toutes façons je ne trouve pas de réponse. Mais réussir à me convaincre qu'il n'y a pas de règle, est le plus compliqué.
Pour tout dire la dessus. Cette phobie date de deux mois et fais suite à une infection urinaire qui a révélé une hyperglycémie, non confirmée par les examens qui ont suivi, et le bilan sanguin sur les trois derniers mois. Mais cela a suffit à m'inquiéter pour la première fois de ma santé. Je suis sportif, je suis mince non fumeur, sans alcool, très actif investi dans mon travail, mais j'ai eu une peur panique d'un diabète. J'ai fais ce qu'il ne faut pas faire j'ai cherché sur internet, et j'ai commencé à surveiller irationnellement mes passages aux toilettes. Et de là tout c'est enchaîné. Hypocondrie, Hypersensibilité vésicale, hypertrophie de la prostate... Et impossible de me rationaliser. Cela fagocite mon quotidien. Et à force de réfléchir, j'ai oublié comment je faisais avant et j'en perd la notion d'envie me retenant 5 heures jusqu'à ce que ce soit vraiment impérieux. On verra si la psychanalyse et peut être le yoga sauront m'aider.
Merci
Docteur Pierrick Hordé Messages postés 42065 Date d'inscription vendredi 21 décembre 2007 Statut Webmaster Dernière intervention 1 avril 2024 27 971
27 juin 2021 à 21:33
Il faut aussi que tu acceptes d’aller mieux et de comprendre les bénéfices que tu trouve à te penser malade
Réfléchis bien à tout ceci avec le psy
Et fait du sport au moins 2 ou 3 fois par semaine
Débrouille toi pour trouver 3 fois 45mn ou 1 h
0