Problème de nature gynécologique

iboutz
Messages postés
1
Date d'inscription
mercredi 27 avril 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
27 avril 2016
- 27 avril 2016 à 14:25
DCI
Messages postés
81147
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 mai 2022
- 27 avril 2016 à 16:18
J'ai 46 ans et suis ménopausée depuis environ 4 ans . Cette période de ma vie s'est très bien passée , je n'ai pas pris de poids , ma pilosité ne s'est pas accrue et je n'ai pratiquement pas eue de bouffée de chaleur .

Début 2015 , sur initiative personnelle , j'ai arrêté de prendre la pilule (que je prenais depuis l'âge de 20 ans) et ne l'ai remplacé par aucun complément alimentaire ni aucun complément hormonal .

Depuis le mois dernier (mars 2016) , j'ai un "retour de règles" aussi inattendu que désagréable.
Le mois dernier cela a duré 3 jours avec un flux relativement abondant et ce mois-ci cela a duré 2 jours puis une interruption totale puis re-saignements pendant 1 journée . Je ne ressens aucune douleur abdominale mais plutôt un inconfort . Je ne suis pas particulièrement stressée malgré le fait que nous venons de déménager en Algérie où mon mari vient d'être muté (cela fait 23 ans que nous parcourons le monde ) , je n'ai perdu ni l'appétit ni le sommeil , je ne fume pas , n'ai jamais pris de drogue et observe une hygiène de vie relativement saine .

Dois-je m'inquiéter où est-ce une phase normale de la ménopause ?

2 réponses

DCI
Messages postés
81147
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 mai 2022
35 782
Modifié par DCI le 27/04/2016 à 15:26
Bonjour,

La ménopause se traduit essentiellement par un arrêt des ovulations, donc un arrêt définitif des règles le tout dans un contexte de modifications hormonales.
Une fois la ménopause installée, un saignement inattendu, surtout après 4 ans d'aménorrhée, doit toujours être vérifié et exploré car il peut être symptomatique soit d'un déséquilibre hormonal, soit du développement de certains fibromes, soit d'une autre pathologie utérine qui doit être précisée.

Donc, le plus sage est d'aller faire le point avec un gynécologue qui jugera des examens complémentaires éventuels à pratiquer et du traitement adapté à proposer.

" On retrouve beaucoup plus de vieux ivrognes que de vieux médecins"      
0
samgunsjovirow
Messages postés
40846
Date d'inscription
samedi 3 mai 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 mai 2021
4 375
27 avril 2016 à 14:34
Bonjour

Peux-tu préciser pourquoi tu prenais encore la pilule alors que tu étais ménauposée?
0
DCI
Messages postés
81147
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 mai 2022
35 782
27 avril 2016 à 15:26
Bonne question !
0
samgunsjovirow
Messages postés
40846
Date d'inscription
samedi 3 mai 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 mai 2021
4 375
27 avril 2016 à 15:32
J'ai eu l'occasion de lire plusieurs articles sur la question (dont un de notre site) mais j'attends des précisions.
0
DCI
Messages postés
81147
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 mai 2022
35 782 > samgunsjovirow
Messages postés
40846
Date d'inscription
samedi 3 mai 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 mai 2021

27 avril 2016 à 15:36
Pour passer le cap de la ménopause en toute sécurité contraceptive, il est licite de poursuivre un contraceptif oral. Ceci d'autant que l'internaute parait avoir présenté une ménopause assez précoce (42 ans), soit pratiquement 10 ans avant l'âge "théorique" ou s'installe une ménopause définitive.
Mais attendons ses précisions.
0
samgunsjovirow
Messages postés
40846
Date d'inscription
samedi 3 mai 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 mai 2021
4 375
27 avril 2016 à 15:41
0
DCI
Messages postés
81147
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 mai 2022
35 782 > samgunsjovirow
Messages postés
40846
Date d'inscription
samedi 3 mai 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 mai 2021

27 avril 2016 à 16:18
C'est vrai aussi. Mais il s'agit alors du traitement hormonal spécifique d'une ménopause confirmée et non d'une précaution contraceptive de la péri-ménopause.
0