Possible lésion de haut grade sur le col de l'utérus

Dabertle Messages postés 1 Date d'inscription vendredi 27 septembre 2019 Statut Membre Dernière intervention 27 septembre 2019 - 27 sept. 2019 à 00:39
Bonsoir, (pardon d'avance pour la longueur du texte)

J'ai eu en avril dernier des rapports non-protégés avec un homme qui avait un condylome sur le pénis (très discret, il pensait que c'était un petit bouton). Après une consultation chez un dermato au mois de juin, le diagnostic tombe, c'est un condylome. Il se fait traiter et me dit de me surveiller, voir si des symptômes n'apparaissent pas chez moi. J'en parle à mon médecin traitant qui ne jette un coup d'oeil qu'à la partie externe et me dit que je n'ai rien, que je n'ai pas à m'en faire. Je lui fais tout de même remarquer une petite excroissance à l'entrée de mon vagin (que je n'avais jamais remarqué jusque là), il me dit que ce n'est pas inquiétant et que c'est normal.

Pas très rassurée de ne pas avoir être auscultée "en profondeur", je prends par la suite, au mois de juillet, rendez-vous chez la sage femme pour un examen et des tests. Pas de chance, mes règles tombent le jour du rdv mais elle me regarde quand même mais ne peut pas effectuer de prélèvements ou de frotti.
Entre le rdv chez mon médecin et le rdv chez la sage femme, j'avais une sensation de gène et de démangeaison au niveau de la petite excroissance à l'entrée du vagin et au niveau de l'anus.
La sage femme me tient un discours rassurant : "Vous avez surement une petite mycose, ne vous en faite pas, votre col a l'air sain en tout cas ne vous inquiétez pas..."
Je sors de ce rdv un peu plus rassurée, avec des ovules à mettre qui me font un peu passer la sensation de démangeaison, mais celle-ci revient quelques jours après.

Je décide de prendre rdv chez un gynéco, pas celui qui me suit habituellement car le standard est quasiment impossible à joindre et les rdv sur doctolib sont 7 mois après.

J'obtiens un rdv pour fin août. Le jour J, je raconte au gynécologue toute cette histoire, il m'examine, me dit que ce n'est pas forcément évident que l'excroissance soit un condylome mais qu'il va me donner une crème qui n'est normalement pas faite pour la muqueuse mais que je dois appliquer dessus 1x/semaine pendant 6 semaines. Il me dit également que mon col à l'air sain et me fait un frotti.

Nous sommes aujourd'hui 6 semaines après, la crème n'a fait aucun effet. Et la cerise sur le gateau : je reçois un courrier du gynéco, 6 SEMAINES APRES, qui me dit que le résultat de mon frottis montre la possibilité d'une lésion de haut grade au niveau du col et que je dois subir un examen complémentaire (biopsie sous colposcopie).
J'appelle le secrétariat, j'ai rdv dans 15 jours et c'est tout. Je n'ai pas d'information de plus.


J'ai 25 ans, je ne suis pas rassurée, j'ai l'impression de ne pas avoir été écoutée depuis le mois de juin les choses traînent et s’aggravent.

Qu'est ce que ça signifie, qu'est ce que ça peut être si jamais ce n'est pas une lésion de haut grade, qu'est ce que je risque ?

J'ai un nouveau petit ami depuis 2 mois, que risque-t-il ? Que dois-je faire ?

D'avance merci pour vos réponses...