Suivi de cancer prostatique

JPHM - 9 mars 2017 à 14:05
Bonjour, bien que surpris de trouver (par hasard !) des articles sur la prostate dans le Journal des Femmes, je me permets de vous poser la question suivante :
Après un cancer de la prostate traité par prostatectomie radicale et après deux ans, une rechute traitée par une quarantaine de radiothérapie, les contrôles donnaient, depuis presque deux ans un taux de PSA de 0,08 ng/ml, donc tout allait bien.
En janvier 2017, ce nombre est monté à 0,66 puis en mars à 1,00 ng/ml.
Comment peut-on produire ce PSA sans prostate ? J'ai lu qu'en vieillissant le taux des gens "sains" augmentait' jusqu'autour de 4,00 ng/ml (j'ai 73 ans) suis-je éventuellement dans ce cas ou peut-il s'agir d'un retour de la maladie ?
Merci de m'avoir lu et peut-être de me répondre,
Cordialement
Jean Philippe
A voir également: