Séparation après le décès du papa de mon amie

yann_1989 Messages postés 1 Date d'inscription lundi 25 mai 2015 Statut Membre Dernière intervention 25 mai 2015 - 25 mai 2015 à 22:48
Bonjour,

Je vous écris car je suis dans une période difficile.

En effet, je suis quelqu'un de très émotif, sensible, nerveux et colérique.
Déjà de base, avec l'école j'avais un certains stress constant.
Mais depuis deux ans, la papa de mon amie était atteint d'un cancer. Son état c'est particulièrement dégradé ces derniers moi. Puis il a fini par s'en aller lundi 18 mai 2015.

Moi, j'avais énormément de mal à le voir se dégrader ainsi car je le considérais comme un second père, un modèle. Et le voir partir me faisait souffrir et je n'arrivais plus affronter la réalité.
En plus à l'école, les examens et les rapports s'accumulaient, donc le stress augmentait et je devenais irritable.
Je me suis enfermé dans les travaux pour l'école, au lieu de pouvoir soutenir mon amie qui voyait son père s'en aller. Mais moi, j'étais tétaniser par ce qui lui arrivait. Je n'arrivais pas le voir souffrir ainsi.


Mon amie avait de la peine à accepter que je n'aille pas voir son père à l'hôpital et la soutienne dans ces moments difficiles.
Je ne voulais pas lui faire de mal.
Mais dès qu'on se voyait, j'étais tellement anxieux de vouloir faire juste qu'au final, je faisait tout faux et on s'engueulait pour rien. Elle m'a lancé plusieurs fois des ultimatums mais j'arrivais par à voir la réalité.

Je n'ai pu aller voir son père que quelques heures avant sa mort, j'étais une des dernières personnes qui n'avait pas été le voir, et j'ai l'impression que c'est un peu de ma faute qu'il nous ait quitté.

Avec toutes ces tensions entre mon amie et moi, elle m'a totalement exclue de la période de préparation à l'enterrement, alors que j'étais avec elle depuis 3 ans (cela peut paraître peu je sais, mais je m'attache énormément aux personnes que j'aime)

Et mon stress et ma nervosité ont augmenté le jour de l'enterrement car je ne savais rien de comment allait se dérouler les choses. Mais également car mon amie m'a traité comme un parfait inconnu. Je n'ai jamais voulu lui faire du mal à elle, ni à sa famille. J'étais terrorisé et je n'arrivais plus rien faire.

Je voulais me rattraper le weekend suivant mais elle avait déjà prévu tout pleins de choses avec des amies, de ce fait je me suis senti encore plus abandonné. Et j'ai mal réagit le mauvais jour.

De ce fait, pour son bien à elle, j'ai décidé de la laisser partir car je lui rendais la vie impossible, je lui en demandai trop.

Mais je l'aime à en mourir. Et j'ai perdu le goût à la vie, après cela.

voila en résumé ce qui m'arrive.

Merci d'avance pour votre soutient et compréhension

Yann