Pratique de l’apnée - bienfaits, précautions et contre-indications

Posez votre question
La plongée en apnée apporte de nombreux bienfaits pour le corps et l’esprit. Le point sur cette discipline, ses avantages et la prévention des risques.



Définition

Le terme apnée désigne un arrêt de la ventilation. En pratique sportive, l’apnée est un mode de plongée sous-marine qui se caractérise par un arrêt volontaire de la respiration. Elle est également appelée plongée libre et est considérée comme un sport extrême.
Il existe trois disciplines en apnée sportive : l’apnée statique pratiquée en surface, l’apnée dynamique avec des déplacements horizontaux et l’apnée verticale pour une plongée en profondeur. La pratique de l’apnée peut avoir lieu en piscine ou en milieu naturel.

Bienfaits de l’apnée

L’apnée est une discipline particulièrement propice au bien-être et à la détente. Elle oblige à réapprendre à respirer, à se concentrer sur soi et son ressenti, et à lâcher prise. Le fait d’être sous l’eau, l’adaptation du corps et la baisse du rythme cardiaque liées à l’arrêt de la ventilation favorisent le calme et l’apaisement. La pratique de l’apnée aide ainsi à réduire la fatigue et le stress. Sous certains aspects, elle se rapproche de la méditation.
En apnée dynamique, la plongée associe la nage et apporte également les bénéfices d’une activité sportive.

Précautions

Le principal risque lié à la pratique de l’apnée est la syncope hypoxique. Elle se traduit par une perte de connaissance suite à la baisse des apports en oxygène. Habituellement sans gravité, la syncope se révèle dangereuse lors d’une plongée en raison du risque de noyade. Les traumatismes de l’oreille et les affections des poumons (surpression, lésions, œdèmes) sont les autres complications possibles liées à l’apnée. « L’apnéiste doit savoir que le barotraumatisme de l’oreille (en particulier de l’oreille moyenne) n’est pas un problème lié qu’à la grande profondeur, et peut très bien survenir lors d’une séance d’entraînement en piscine à 2 m de profondeur » (source : Commission Nationale Apnée).
La plongée en apnée ne doit jamais être pratiquée seul : il est impératif de constituer au minimum un binôme et de mettre en place une surveillance alternée.
Il est possible de commencer à pratiquer l’apnée à tout âge dès 8 ans, à condition de savoir nager et de ne pas présenter de contre-indications. Un certificat médical est généralement demandé lors d’une inscription en club. Il peut également être utile de consulter un ORL.

Contre-indications

La pratique de l’apnée est contre-indiquée aux individus présentant des pathologies cardiaques (cardiopathie congénitale, insuffisance cardiaque) ou des affections ORL. Elle est également à proscrire en cas de thrombopénie et d’épilepsie.
Chez les asthmatiques, l’apnée est à éviter en cas d’asthme sévère.
Pendant la grossesse, seule l’apnée en poids constant (apnée verticale) est contre-indiquée.

Sources



Crédits photo : © Haley Phelps - Unsplash.com
Pierrick Horde

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du docteur Pierrick HORDE, directeur éditorial de Santé-Médecine et du Particulier Santé.

Santé médecine.net Le Particuler Santé
Publi-information

Publié par sante-medecine. Dernière mise à jour le 14 février 2019 à 09:13 par sante-medecine.

Ce document intitulé « Pratique de l’apnée - bienfaits, précautions et contre-indications » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.fr) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.