Syndrome de détresse respiratoire aiguë - symptômes, causes et traitement

Posez votre question
Le syndrome de détresse respiratoire aiguë est une urgence et nécessite une prise en charge rapide. Quels sont ses signaux d’alerte et quelles sont ses causes ?



Symptômes et évolution

Le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) est une forme sévère d’insuffisance respiratoire. Selon la définition de Berlin fixée en 2012, il est caractérisé par la présence de quatre critères diagnostiques : insuffisance respiratoire depuis une semaine, œdème pulmonaire qui ne serait pas dû à une défaillance cardiaque, opacités bilatérales visibles à l’imagerie, hypoxémie (baisse de la quantité d’oxygène dans le sang). Selon le niveau d’hypoxémie, le syndrome est considéré comme léger, modéré ou sévère.
Les principaux symptômes du SDRA sont les difficultés pour respirer (dyspnée), l’hypotension (tension basse) et l’essoufflement, souvent associés à ceux de la pathologie en cause.
Le pronostic du SDRA est variable, selon l’état de santé initial du patient et de la nature de la maladie en cause. Il entraîne des séquelles à long terme dans la plupart des cas.

Causes et facteurs de risque

Le syndrome de détresse respiratoire aiguë est une réaction inflammatoire. « Le SDRA est l’expression d’une agression de la membrane alvéolo-capillaire qui peut être directe (…) ou indirecte », indique le Collège des enseignants de médecine intensive réanimation (source). Aussi, ses causes sont diverses : pneumopathie, contusion, embolie graisseuse, inhalation de fumée toxique, noyade, pancréatite, transfusions de sang multiples…
L’alcoolisme et les prédispositions génétiques font également partie des facteurs de risque connus de syndrome de détresse respiratoire aiguë.

Diagnostic

Le diagnostic du syndrome de détresse respiratoire aiguë repose sur l’observation des quatre critères de la définition de Berlin, après avoir écarté la possibilité d’un œdème pulmonaire d’origine cardiaque.
La démarche diagnostique inclut également l’identification de la cause du SDRA ainsi qu’une analyse des antécédents du patient et du contexte de survenue des symptômes.

Traitement

Le traitement du syndrome de détresse respiratoire aiguë s’effectue en premier lieu réanimation au moyen de techniques de ventilation mécanique pour rétablir l’oxygénation. En cas de SDRA sévère, le patient est positionné en décubitus ventral (à plat ventre) pendant plusieurs heures par jour pour améliorer les effets de la ventilation.
La prise en charge du SDRA nécessite également le traitement de sa cause pour espérer une guérison.

Sources


À lire également

Syndrome de détresse respiratoire aiguë - définition

Crédits photo : © cataliseur30 - Fotolia.com
Pierrick Horde

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du docteur Pierrick HORDE, directeur éditorial de Santé-Médecine et du Particulier Santé.

Santé médecine.net Le Particuler Santé
Publi-information

Publié par sante-medecine. Dernière mise à jour le 8 février 2019 à 09:01 par sante-medecine.

Ce document intitulé « Syndrome de détresse respiratoire aiguë - symptômes, causes et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.fr) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.