Dépression post-natale chez le père - symptômes et facteurs de risque

Posez votre question
Moins fréquente que la dépression post-partum de la mère, la dépression paternelle peut causer des répercussions sur la famille et le développement de l’enfant. Comment la reconnaître ?



Définition

La dépression post-natale chez le père ou dépression paternelle est un phénomène moins connu que la dépression post-partum de la mère. Elle peut survenir de manière progressive pendant la première année de vie de l’enfant. Dans certains cas, l’apparition de la dépression paternelle s’étend à toute la période périnatale (depuis la grossesse).

Symptômes et évolution

Les symptômes d’une dépression post-natale chez le père sont similaires à ceux d’un épisode dépressif : sentiment de tristesse, anxiété, perte d’intérêt pour les tâches quotidiennes ou l’activité professionnelle, irritabilité, culpabilité, troubles du sommeil, manque de concentration, perte ou gain de poids. Les manifestations dépressives affectent généralement les interactions entre le père et l’enfant et entre le père et la mère.
Non prise en charge, la dépression post-natale du père peut avoir d’importantes répercussions sur le développement et le comportement de l’enfant jusqu’à l’âge adulte. Une étude britannique parue en 2018 suggère que le risque de dépression à l’âge de 18 ans est plus important lorsque les parents ont montré des signes dépressifs pendant les premiers mois de vie.

Causes et facteurs de risque

Selon un article de La Presse Médicale, « la dépression du post-partum (DPP) paternelle survient chez 10 % des pères ». Elle est principalement favorisée par l’apparition d’une dépression post-partum chez la mère. La naissance d’un enfant prématuré, un nouveau-né qui pleure fréquemment ou qui présente des troubles du sommeil sont d’autres facteurs de risque de dépression chez le père.
Un facteur biologique pourrait également être à l’origine de la dépression paternelle. Les variations hormonales survenant chez l’homme en période périnatale (chute de la testostérone) sont susceptibles d’entraîner la survenue de symptômes dépressifs.

Diagnostic

La dépression post-natale du père requiert un diagnostic précoce en prévention des répercussions individuelles et familiales. Il n’existe à ce jour pas de critères diagnostiques spécifiques pour évaluer une dépression paternelle, mais il est recommandé de consulter sans tarder dès les premiers signes.

Prise en charge

Comme chez la mère, la prise en charge de la dépression post-natale du père peut reposer sur une psychothérapie, un traitement médicamenteux (antidépresseurs) ou le recours à des groupes de soutien. Elle est adaptée à chaque cas après consultation d’un médecin.

Sources



Crédits photo : © Inna Vlasova - Fotolia.com
Pierrick Horde

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du docteur Pierrick HORDE, directeur éditorial de Santé-Médecine et du Particulier Santé.

Santé médecine.net Le Particuler Santé

Publié par sante-medecine. Dernière mise à jour le 24 janvier 2019 à 09:04 par sante-medecine.

Ce document intitulé « Dépression post-natale chez le père - symptômes et facteurs de risque » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.fr) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.