Cytomégalovirus et grossesse - prévention et prise en charge

Posez votre question
Le cytomégalovirus (CMV) est un virus de la famille des herpèsvirus (Herpesviridae). Une infection pendant la grossesse peut provoquer de graves séquelles chez le fœtus, mais elle peut être évitée grâce à des mesures d’hygiène.



Infection pendant la grossesse

L’infection à cytomégalovirus est rare chez la femme enceinte, mais ses conséquences peuvent se révéler graves pour l’enfant à naître. « Elle constitue à l'heure actuelle la plus fréquente des infections virales materno-fœtales responsables de handicap ou de décès néo-natals », selon le Haut Conseil de la Santé Publique (source : avis sur la prévention de l’infection à cytomégalovirus chez la femme enceinte et chez le nouveau-né).
Chez la femme enceinte, la contamination s’effectue généralement par contact avec la salive, les larmes, le sang ou les urines des enfants en bas âge. Le CMV peut ensuite être transmis au fœtus in utero par le placenta. Le risque de contagion est plus important lorsque la mère est infectée pour la première fois (primo-infection maternelle).

Prévention

La prévention d’une infection à cytomégalovirus pendant la grossesse passe par le respect de strictes mesures d’hygiène : celles-ci ont montré leur efficacité dans la réduction du risque de primo-infection pendant la grossesse. Les femmes enceintes et celles qui souhaitent concevoir doivent ainsi limiter les contacts avec les fluides corporels des enfants de moins de trois ans.
Certains gestes courants chez les jeunes parents ou chez les personnes en contact avec des enfants en bas âge sont à éviter : lécher la cuillère ou la tétine, goûter le repas ou le terminer, embrasser un enfant qui pleure sur les joues, embrasser un enfant sur la bouche, prendre le bain avec l’enfant. Il est également recommandé de ne pas partager les affaires de toilette et de se laver les mains après avoir changé la couche d’un bébé ou après contact avec tout fluide corporel.
Il n’existe à l’heure actuelle ni vaccin ni médicament permettant de se protéger d’une infection à cytomégalovirus pendant la grossesse.

Diagnostic

Le dépistage du CMV n’est pas systématiquement recommandé chez la femme enceinte. Une sérologie peut être réalisée face à des symptômes évocateurs ou à des signes observés à l’échographie (atteintes cérébrales, malformations).

Prise en charge

Aucun traitement curatif n’est actuellement disponible pour prendre en charge une infection à cytomégalovirus en cours de grossesse. L’interruption médicale de grossesse est envisageable, mais reste réservée aux atteintes graves.
Chez le nouveau-né qui présente des symptômes d’infection, le traitement repose sur des antiviraux.

Sources


À lire également

CMV - Cytomégalovirus - Causes, symptômes et traitement

Crédits photo : © Sandor Kacso - Fotolia.com
Pierrick Horde

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du docteur Pierrick HORDE, directeur éditorial de Santé-Médecine et du Particulier Santé.

Santé médecine.net Le Particuler Santé
Publi-information

Publié par sante-medecine. Dernière mise à jour le 3 janvier 2019 à 09:05 par sante-medecine.

Ce document intitulé « Cytomégalovirus et grossesse - prévention et prise en charge » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.fr) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.