Don de plasma - déroulement et conditions

Posez votre question



Comment faire un don de plasma et qui peut donner ? Un point sur le déroulement du don, sur les conditions à remplir et sur les contre-indications.

Définition et indications

Le plasma correspond à la partie liquide du sang. Il contient de l’eau, des protéines, des nutriments, des hormones et des sels minéraux.
Les dons de plasma recueillis sont majoritairement employés dans la fabrication de médicaments dérivés du sang. Ils sont utilisés dans la prise en charge des grands brûlés, des patients atteints de déficits immunitaires ou de maladies auto-immunes, des blessés graves, des personnes en réanimation et des malades souffrant d’hémophilie.

Étapes du don

Le don de plasma s’effectue sur rendez-vous dans un lieu de collecte recensé sur le site de l’Établissement Français du Sang (EFS). Il est obligatoirement précédé d’un entretien confidentiel avec un médecin.
La technique employée pour pratiquer un don de plasma est l’aphérèse. Elle permet de prélever un ou plusieurs composants du sang séparément, et d’accéder à d’importantes quantités de plasma (environ 600 à 750 ml par don selon les personnes). Les autres composants sanguins non recueillis sont restitués au donneur simultanément.
Le don de plasma en lui-même dure environ 60 minutes. Il est recommandé de prévoir jusqu’à 2 heures sur place, entretien médical et collation compris.

Conditions

Toute personne âgée de 18 à 65 ans et d’un poids supérieur à 50 kg peut décider de donner son plasma sur avis médical.
Il est possible d’effectuer jusqu’à 24 dons par an à condition d’observer un délai minimum de deux semaines entre chaque don de plasma.
« Les individus de groupe AB sont particulièrement recherchés car ils sont « donneurs universels » de plasma : leur plasma peut être transfusé à tous les malades », rappelle l’EFS. « Les personnes de groupe B, qui représentent 9 % de la population, sont également particulièrement recherchées pour ce type de don. »

Précautions et contre-indications

Les contre-indications au don de plasma sont celles du don du sang. Elles peuvent concerner des antécédents médicaux, certains traitements, un séjour récent à l’étranger, des pratiques personnelles ou sexuelles.
Les risques d’effets secondaires indésirables sont rares après un don de plasma et ce type de don est généralement moins éprouvant qu’un don de sang complet. Certains donneurs peuvent toutefois ressentir un malaise bénin : pour l’éviter, il est recommandé de manger et de s’hydrater avant et après le don de plasma.

Sources


À lire également

Plasma - définition

Crédits photo : © auremar - Fotolia.com
Pierrick Horde

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du docteur Pierrick HORDE, directeur éditorial de Santé-Médecine et du Particulier Santé.

Santé médecine.net Le Particuler Santé
Publi-information

Publié par sante-medecine. Dernière mise à jour le 29 novembre 2018 à 18:19 par sante-medecine.

Ce document intitulé « Don de plasma - déroulement et conditions » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.fr) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.