Diabète et troubles du sommeil - facteurs de risque et prévention

Posez votre question
Pourquoi les symptômes du diabète peuvent-ils provoquer des troubles du sommeil ? Quels sont les liens entre manque de sommeil et diabète ? Un point sur les facteurs de risque et les moyens de prévention.



Facteurs de risque

Diabète

Les symptômes et les complications du diabète ont fréquemment des répercussions sur la qualité de sommeil. Les personnes atteintes de diabète de type 1 et les patients diabétiques traités par insuline sont susceptibles de souffrir d’hypoglycémies nocturnes provoquant des réveils soudains ou des insomnies. Ce phénomène peut aussi passer inaperçu pendant la nuit et causer des maux de tête au réveil.
Certains troubles neurologiques dus au diabète (neuropathies) peuvent favoriser la survenue de douleurs dans les jambes aggravées par le repos, voire un syndrome des jambes sans repos. La nycturie (envie d’uriner pendant la nuit) est aussi plus fréquente chez les diabétiques et altère la qualité du sommeil.
Le syndrome d’apnée obstructive du sommeil (SAOS) est une autre conséquence du diabète. Selon la Société Francophone du Diabète « plusieurs études ont permis d’évaluer la prévalence des TRS chez les patients ayant un diabète. Celle-ci est élevée chez les patients qui présentent un diabète de type 2. »
Enfin, le diabète peut augmenter le risque de dépression, entraînant troubles du sommeil et manque de tonus.

Troubles du sommeil

Il est bien établi que le manque de sommeil provoque des effets néfastes sur la santé, dont la prise de poids et le diabète à long terme. Des nuits trop courtes ou de mauvaise qualité altèrent la sécrétion de leptine (hormone de la satiété), et l’éveil favorise la production de ghréline (hormone de la faim). La dette de sommeil a également tendance à réduire l’efficacité de l’insuline dont le rôle est de faire baisser le taux de sucre dans le sang.

Prévention

Le suivi de mesures hygiéno-diététiques est indispensable, à la fois pour réduire le risque de diabète et pour retrouver un sommeil de qualité. Une alimentation équilibrée est fortement recommandée de même que la limitation de l’alcool et du tabac. Le soir, il est conseillé de privilégier des repas légers. La pratique d’une activité physique régulière fait également partie des recommandations, en évitant de la rapprocher du moment du coucher.
Pour favoriser l’endormissement, éviter le recours aux écrans le soir et surtout dans le lit. Maintenir une atmosphère calme et propice au repos.

Consulter un médecin

Tout trouble du sommeil ayant des répercussions sur le quotidien doit inciter à consulter un médecin en vue d’établir un diagnostic et de limiter les complications.

Pour aller plus loin



Crédits photo : © Aycatcher - Fotolia.com
Pierrick Horde

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du docteur Pierrick HORDE, directeur éditorial de Santé-Médecine et du Particulier Santé.

Santé médecine.net Le Particuler Santé
Publi-information

Publié par sante-medecine. Dernière mise à jour le 22 novembre 2018 à 09:17 par sante-medecine.

Ce document intitulé « Diabète et troubles du sommeil - facteurs de risque et prévention » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.fr) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.