Frilosité - symptômes, causes et facteurs de risque

Posez votre question
Fréquente et généralement bénigne, la frilosité peut aussi être le signe d’une carence ou d’une autre pathologie. Quels signes doivent inciter à solliciter un avis médical ?


Symptômes

La frilosité correspond à une sensibilité au froid ou à une sensation de froid persistante même lorsque la température n’est pas particulièrement basse. Elle se manifeste par des frissons, une baisse de la température corporelle et un refroidissement des extrémités (mains, pieds).
Selon les causes, la frilosité peut être associée à d’autres symptômes et peut être passagère ou chronique.

Causes et facteurs de risque

Alimentation et carences

Le mode de vie a une forte influence sur la régulation de la température du corps. Une alimentation déséquilibrée ou insuffisante avec des carences en vitamines et en minéraux altère le fonctionnement et l’oxygénation de l’organisme, empêchant la production de chaleur (thermogénèse).
La déshydratation a également tendance à faire baisser la température du corps et à causer une sensation de froid persistante.

Anémie

La frilosité excessive peut être le symptôme d’une anémie et d’une importante carence en fer. La sensibilité accrue au froid est aussi retrouvée dans certaines formes d’anémie auto-immunes (maladie chronique des agglutinines froides).

Dette de sommeil

Le manque de sommeil fait également partie des facteurs de risque de frilosité. L’accumulation de fatigue affecte l’activité de l’hypothalamus, dont l’un des rôles est de contrôler la thermorégulation.

Hypothyroïdie

Une frilosité persistante peut être un symptôme d’hypothyroïdie, mais elle n’est dans ce cas pas isolée. Elle fait partie d’un « syndrome d’hypométabolisme : asthénie physique et psycho-intellectuelle, somnolence, hypothermie, frilosité acquise, constipation acquise (symptômes acquis à différencier de symptômes anciens), bradycardie, prise de poids modeste contrastant parfois avec une perte d’appétit » (Société Française d'Endocrinologie). Des atteintes cutanées, neuromusculaires et endocriniennes sont aussi observées.

Syndrome ou maladie de Raynaud

Trouble de la vasoconstriction, la maladie de Raynaud empêche la circulation du sang au niveau des extrémités en réaction au froid. Plus graves, les crises du syndrome de Raynaud peuvent se manifester sans cause apparente.

Traitements et prévention

Une frilosité excessive et persistante doit mener à la consultation d’un médecin pour en identifier les causes. Le traitement peut associer des mesures spécifiques (prise en charge d’une hypothyroïdie) et de prévention (protection contre le froid, vêtements chauds).
En cas de sensibilité passagère au froid, la modification de l’hygiène de vie et/ou de sommeil peut suffire à rétablir la bonne régulation de la température corporelle.

Pour aller plus loin


À lire également

Frilosité - définition

Crédits photo : © thodonal - Fotolia.com
Pierrick Horde

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du docteur Pierrick HORDE, directeur éditorial de Santé-Médecine et du Particulier Santé.

Santé médecine.net Le Particuler Santé

A voir également

Publié par sante-medecine. Dernière mise à jour le 19 novembre 2018 à 16:08 par Marjorie Gaulier.

Ce document intitulé « Frilosité - symptômes, causes et facteurs de risque » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.fr) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.