0
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés.

Hyperlaxité - symptômes, causes et prise en charge

L’hyperlaxité, qui se traduit par des mouvements excessifs des articulations, peut être bénigne ou faire partie des symptômes d’une grave maladie. Un point sur ses différentes formes et sur les possibilités de traitement.



Symptômes

L’hyperlaxité désigne un excès de flexibilité dans les mouvements des articulations, des ligaments ou au niveau de la peau. Elle est à distinguer de l’hypermobilité qui « traduit communément l’augmentation d’une amplitude articulaire physiologique (…) Une articulation peut être hypermobile sans être laxe » (arbre décisionnel de la Société Française de Pédiatrie).
L’hyperlaxité peut être localisée et n’affecter que certaines articulations : genoux, hanches, chevilles, épaules... Elle s’accompagne alors de douleurs musculaires et articulaires, d’instabilité et d’un risque d’entorse ou de luxation. L’hyperlaxité généralisée, qui concerne surtout les enfants, est le plus souvent asymptomatique et bénigne.
Il existe des risques d’arthrose précoce chez les personnes hyperlaxes ayant tendance à trop solliciter leurs articulations.

Causes

Les causes d’hyperlaxité sont variées. Lorsqu’elle est généralisée et symptomatique, elle fait généralement partie du tableau clinique d’une autre pathologie. Aussi l’hyperlaxité se retrouve-t-elle dans certaines formes de myopathies, dans le syndrome d’Elhers-Danlos et dans le syndrome de Marfan.
L’hyperlaxité peut aussi être acquise de manière volontaire à la suite d’un entraînement intensif : chez les danseurs ou les gymnastes par exemple.

Diagnostic

Chez l’adulte, le diagnostic de l’hyperlaxité est établi grâce au score de Beighton. Il consiste à apprécier le niveau de mobilité de différentes articulations : le tronc en flexion antérieure, les coudes, les genoux, les pouces et les auriculaires. Des examens complémentaires peuvent aussi être demandés pour rechercher d’autres symptômes et la cause de l’hyperlaxité.

Prise en charge

L’hyperlaxité ne requiert pas toujours une prise en charge : elle dépend de l’intensité des symptômes et de la nature du diagnostic.
Lorsqu’il est nécessaire, le traitement associe une rééducation spécifique, des exercices de renforcement musculaire et parfois le port d’une orthèse. Le recours à la chirurgie est rare.

Hyperlaxité et sports

L’hyperlaxité n’est pas une contre-indication à la pratique d’une activité physique, mais certaines disciplines sont déconseillées en prévention des risques de traumatisme. Il est recommandé aux individus hyperlaxes d’éviter les sports de contact avec des changements de direction fréquents, et de privilégier les activités douces comme le vélo ou la natation. En cas de doute, solliciter l’avis d’un médecin.

Pour aller plus loin


À lire également

Hyperlaxité - définition

Crédits photo : © mraoraor - Fotolia.com

A voir également

Publié par . Dernière mise à jour le par sante-medecine.

Ce document intitulé « Hyperlaxité - symptômes, causes et prise en charge » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.fr) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.

0 Commentaire