Dépression chez l’enfant - symptômes, causes et prise en charge

Posez votre question
La dépression de l’enfant est un trouble rare, mais dont les symptômes doivent être pris au sérieux. Comment la reconnaître et comment la prendre en charge ?



Définition

La dépression de l’enfant, également appelée dépression infantile ou juvénile, est un trouble qui survient avant la puberté. Bien que rare, elle est désormais de mieux en mieux identifiée. Elle est considérée comme une maladie psychique à part entière, comme la dépression de l’adulte ou de l’adolescent.

Symptômes

Les symptômes de l’épisode dépressif varient d’un enfant à l’autre. Ils se manifestent généralement par de la tristesse, des troubles du sommeil et des modifications dans le comportement : irritabilité, manque de concentration, isolement, hyperactivité, baisse d’intérêt pour l’école, les jeux ou les activités. La dépression infantile peut avoir un retentissement négatif sur les résultats scolaires. L’enfant dépressif a également tendance à se plaindre fréquemment de douleurs (à la tête et/ou au ventre) et à pleurer plus souvent que la normale. Le risque suicidaire est rare chez l’enfant mais il existe et doit être pris en compte.
Les signes de dépression infantile ne doivent pas être confondus avec ceux d’une déprime passagère. Pour autant, il est recommandé de leur accorder de l’attention dans les deux cas en prévention.

Causes et facteurs de risque

Les causes de dépression infantile sont multiples, et relèvent généralement de facteurs extérieurs : « Bien plus que chez l’adulte, chez l’enfant, les facteurs psychosociaux jouent un rôle prépondérant dans le risque de dépression », souligne un article publié par la Fondation Pierre Deniker pour la recherche et la prévention en santé mentale. Le décès d’un proche, l’instabilité familiale (rupture, disputes répétées), les antécédents de dépression chez les parents, les difficultés scolaires et le harcèlement font partie des principaux facteurs de risque de dépression chez l’enfant.

Prise en charge

L’apparition de symptômes de dépression chez un enfant et/ou l’expression d’idées suicidaires doivent inciter à consulter un médecin sans tarder pour être orienté vers un pédopsychiatre. Le traitement d’une dépression infantile passe en première intention par des mesures psychothérapeutiques : thérapie psychodynamique, thérapie comportementale et cognitive. La prise en charge des facteurs de risque est également recommandée dans la mesure du possible pour éviter les récidives.
La prescription d’antidépresseurs n’est préconisée que si les symptômes persistent, et seulement en parallèle d’une psychothérapie pour en améliorer le déroulement.
Le soutien et l’accompagnement des parents et des proches est également crucial dans la prise en charge d’un enfant dépressif.

Pour aller plus loin



Crédits photo : © Daisy Daisy - Fotolia.com
Pierrick Horde

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du docteur Pierrick HORDE, directeur éditorial de Santé-Médecine et du Particulier Santé.

Santé médecine.net Le Particuler Santé
Publi-information

Publié par sante-medecine. Dernière mise à jour le 9 novembre 2018 à 09:23 par Docteur Pierrick Hordé.

Ce document intitulé « Dépression chez l’enfant - symptômes, causes et prise en charge » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.fr) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.