Implantation de valve aortique – indications et déroulement

Posez votre question
L’implantation d’une valve aortique artificielle est indiquée pour traiter la sténose aortique sévère. Elle peut être réalisée lors d’une intervention à cœur ouvert, ou par voie artérielle. Cette deuxième alternative s’adresse aux patients qui ne peuvent être opérés chirurgicalement.



Indications

La sténose aortique désigne un rétrécissement important au niveau de la valve aortique. Cette affection progressive empêche le sang de s’écouler normalement depuis le cœur vers le reste de l’organisme. Dans sa forme sévère, elle provoque une insuffisance cardiaque chez le patient.
Certains symptômes y sont associés : douleurs thoraciques, perte de connaissance à l’effort, fatigue, dyspnée et arythmies. Un traitement médicamenteux peut les soulager. Néanmoins, « le seul traitement efficace est le remplacement de la valve par une opération chirurgicale ou une intervention mini-invasive », précise le service de cardiologie du Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (CHUV).

Déroulement

L’implantation de la valve aortique artificielle peut être chirurgicale avec sternotomie médiane : à cœur ouvert. Elle nécessite un arrêt du cœur et la mise en place d’une circulation extracorporelle (machine cœur-poumon). L’aorte est ouverte pour permettre le remplacement de la valve malade par une prothèse mécanique ou biologique.
Il existe également une méthode alternative plus récente : l’implantation transcathéter (transcatheter aortic valve implantation ou TAVI), par voie artérielle. La prothèse d’origine biologique est introduite dans une artère et poussée jusqu’au cœur sous surveillance radiologique. Cette deuxième méthode est moins invasive et s’adresse aux patients qui ne sont pas opérables à cœur ouvert, ou dont l’état de santé ou l’âge accroit le risque de morbidité.

Suivi après l’intervention

Les patients qui subissent une implantation de valve aortique lors d’une opération à cœur ouvert sont placés en soins intensifs et sous surveillance pendant 5 à 7 jours. Une période de convalescence et de rééducation de trois mois doit ensuite être observée. Les suites opératoires sont plus simples pour les patients qui font l’objet d’une implantation par voie artérielle. Ils sont placés en soins intensifs et sous surveillance pendant 48 à 72 heures, et peuvent ensuite être pris en charge dans un service de cardiologie ou dans un établissement de rééducation cardiologique.
L’implantation d’une valve mécanique nécessite un traitement anticoagulant à vie. Le traitement anticoagulant peut être temporaire lorsque la prothèse est biologique.

Pour aller plus loin



Crédits photo : © rogerphoto - Fotolia.com
Pierrick Horde

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du docteur Pierrick HORDE, directeur éditorial de Santé-Médecine et du Particulier Santé.

Santé médecine.net Le Particuler Santé
Publi-information

Publié par sante-medecine. Dernière mise à jour le 26 octobre 2018 à 09:10 par sante-medecine.

Ce document intitulé « Implantation de valve aortique – indications et déroulement  » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.fr) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.