Polysomnographie, examen du sommeil - indications et déroulement

Posez votre question
La polysomnographie est un enregistrement du sommeil et de plusieurs paramètres physiologiques pendant une nuit. Cet examen est souvent demandé pour diagnostiquer une apnée du sommeil.



Définition

La polysomnographie (PSG) ou enregistrement polysomnographique est un examen du sommeil pratiqué à des fins de diagnostic, de dépistage ou de suivi de certains traitements. Il peut être réalisé chez l’enfant ou chez l’adulte.

Indications

La polysomnographie est indiquée pour détecter les troubles respiratoires du sommeil ou suivre l’évolution d’un traitement. Il s’agit de « l’examen de référence pour le diagnostic d’un SAHOS (syndrome d’apnées-hypopnées obstructives du sommeil), en présence de signes d’appel », précise la Haute Autorité de Santé. Un enregistrement polysomnographique peut également être demandé pour les patients qui présentent des symptômes d’apnée centrale, un syndrome d’hypoventilation alvéolaire centrale congénitale ou acquise, ou un syndrome d’hypoventilation lié au sommeil.
Dans les autres troubles du sommeil (insomnies troubles du rythme circadien, parasomnies), la polysomnographie n’est requise que dans des situations bien particulières, en cas de forme sévère ou atypique notamment.

Déroulement

L’enregistrement du sommeil dans le cadre d’une polysomnographie peut avoir lieu en laboratoire de sommeil, à l’hôpital, ou au domicile du patient. En général, une nuit complète d’au moins 6 heures suffit. Chez l’enfant, l’examen se déroule dans la plupart des cas sous surveillance.
Plusieurs données physiologiques sont surveillées pendant le sommeil au cours d’une PSG : activité du cerveau et stades du sommeil (électroencéphalogramme), mouvements des yeux (électro-oculogramme), activité musculaire (électromyogramme), activité cardiaque (électrocardiogramme), effort et débit respiratoire, ronflements. Les paramètres observés peuvent varier en fonction de la pathologie à diagnostiquer.
Pour procéder à l’enregistrement, des capteurs sont posés sur le cuir chevelu, les tempes, le menton, le thorax et les jambes. Ils sont le plus souvent associés à une ceinture thoracique et une sangle abdominale.

Résultats

L’interprétation des résultats d’une polysomnographie inclut une analyse automatisée et une analyse manuelle par un médecin spécialiste du sommeil. Ils sont consignés dans un compte-rendu complet et communiqués au patient lors d’une consultation.

Effets indésirables

La polysomnographie n’est pas un examen douloureux ni invasif, mais les nombreuses électrodes placées sur le corps sont susceptibles de gêner les mouvements pendant le sommeil. Elles sont retirées le lendemain matin une fois l’enregistrement terminé. Il existe aussi un faible risque d’allergie cutanée aux produits utilisés pour fixer les capteurs.

Pour aller plus loin


À lire également

Polysomnographie - définition

Crédits photo : © RioPatuca Images - Fotolia.com
Pierrick Horde

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du docteur Pierrick HORDE, directeur éditorial de Santé-Médecine et du Particulier Santé.

Santé médecine.net Le Particuler Santé
Publi-information

Publié par sante-medecine.

Ce document intitulé « Polysomnographie, examen du sommeil - indications et déroulement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.fr) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.