Amandes d'abricots : un risque d'intoxication au cyanure (Anses)

Posez votre question
Les graines contenues dans les noyaux d’abricot présentent un danger pour la santé lorsqu’elles sont consommées en grande quantité. Dans une publication de juillet 2018, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) alerte sur les risques d’intoxication au cyanure et émet ses recommandations pour les éviter.



Amandes amères de noyaux d’abricot

Les amandes amères sont les graines renfermées à l’intérieur des noyaux d’abricots. Elles sont parfois utilisées en faible quantité dans la fabrication de confitures et sont alors sans danger pour la santé.
L’Anses constate un engouement depuis plusieurs années pour les amandes de noyaux d’abricots : elles sont consommées seules, souvent en grande quantité et de manière régulière pour de prétendues vertus « anti-cancer ». D’après l’Anses, les préconisations pour ce type d’usage varient entre 10 et 60 amandes par jour en prévention ou à visée curative. L’Agence rappelle que les propriétés anti-cancer des amandes amères de noyaux d’abricot ne font l’objet d’aucune preuve scientifique ni d’aucune recommandation officielle.
Comme l’Efsa (European Food Safety Autorithy) le relevait déjà en 2016, ces graines contiennent de l’amygdaline, une substance qui se transforme en cyanure au cours de la digestion. Ingérer des amandes de noyaux d’abricot en grande quantité tous les jours expose à un dépassement des seuils de sécurité et à un risque de grave intoxication, potentiellement mortelle.

Intoxications au cyanure

Symptômes

L’Anses souligne la très forte toxicité du cyanure et la sensibilité particulière du cœur et du cerveau à cette substance. Les symptômes d’une intoxication à faible dose sont les maux de tête (céphalées), les douleurs musculaires et articulaires, la fièvre, les nausées, la léthargie, l’insomnie et la baisse de la tension artérielle. L’intoxication au cyanure à forte dose peut quant à elle engager le pronostic vital : elle provoque troubles respiratoires, convulsions, chute de la fréquence cardiaque, perte de connaissance, voire coma. D’après l’Efsa, entre 0,5 et 3,5 g de cyanure par kg de poids corporel représente une quantité mortelle.

Cas relevés entre 2012 et 2017

En France, 154 cas ont été retenus entre 2012 et 2017 selon la Base nationale des cas d’intoxication des Centres Anti-Poison. Parmi lesquels 33 cas symptomatiques (ayant présenté des signes d’intoxication au cyanure dans les 12 heures suivant leur dernière consommation d’amandes). L’analyse des données suggère une relation dose-effet, la proportion de cas symptomatiques augmentant avec la quantité d’amandes amères ingérées. Pour certains cas, l’Anses relève une consommation allant jusqu’à 40 graines par jour.

Recommandations

L’Anses préconise une consommation modérée d’amandes amères de noyaux d’abricot pour éviter une intoxication au cyanure. Le seuil de sécurité défini par l’Efsa est limité à 20 µg de cyanure par kg de poids corporel pour un usage ponctuel. Soit l’équivalent de trois petites amandes ou une grande pour les adultes, et la moitié d’une petite pour les enfants. En l’absence de preuves scientifiques, l’Anses invite également les consommateurs à la plus grande vigilance quant aux supposées vertus anti-cancer des amandes amères d’abricot.
Par ailleurs, l’Anses rappelle que l’abricot ne présente pas de risque d’intoxication, l’amande du noyau étant dépourvue de contact avec la chair. Le fruit peut toujours être consommé normalement sans danger.

Sources



Crédits photo : © Toshe - Fotolia.com
Pierrick Horde

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du docteur Pierrick HORDE, directeur éditorial de Santé-Médecine et du Particulier Santé.

Santé médecine.net Le Particuler Santé
Publi-information

Publié par sante-medecine. Dernière mise à jour le 3 octobre 2018 à 11:47 par Jean-François Pillou.

Ce document intitulé « Amandes d'abricots : un risque d'intoxication au cyanure (Anses) » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.fr) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.