Sonde double J - indications et pose

Posez votre question
La pose d’une sonde double J est généralement indiquée dans le traitement des calculs urinaires, pour assurer de manière temporaire le passage de l’urine du rein vers la vessie.



Définition

La sonde JJ, également appelée sonde double J ou endoprothèse urétérale, est un dispositif d’urologie. Il s’agit d’un fin tube introduit dans l’uretère, canal permettant l’écoulement de l’urine entre le rein et la vessie. La sonde se termine par une boucle à chaque extrémité, d’où la dénomination JJ ou double J.

Indications

La pose d’une sonde JJ est indiquée dans la prise en charge des troubles de l’uretère, en cas d’obstruction du canal ou à visée préventive. Elle est fréquemment mise en place dans le cadre du traitement des calculs urinaires (lithiases urinaires), pour favoriser leur évacuation, éviter les symptômes douloureux (crise de coliques néphrétiques) et les infections urinaires. Une sonde double J peut également être utilisée après le retrait du calcul pour assurer l’élimination d’éventuels débris résiduels.
Les autres indications de la mise en place d’une sonde double J sont l’ablation d’une tumeur de l’uretère ou du rein, et le traitement d’un rétrécissement ou d’une compression de l’uretère.

Pose et retrait

La sonde double J est posée par un chirurgien urologue sous anesthésie générale ou locorégionale. Le tube est introduit par les voies naturelles, sans incision et sous contrôle radiologique (endoscopie).
Selon la nature de l’affection et la prescription du médecin, la sonde JJ peut rester en place pendant une durée variable de quelques semaines à plusieurs mois. Elle est retirée lors d’une courte hospitalisation voire en ambulatoire, sous anesthésie générale ou locale.

Effets indésirables et précautions

Les sondes JJ sont habituellement bien tolérées mais des effets indésirables passagers peuvent survenir. Après la pose d’une sonde double J, il est possible de ressentir des douleurs et des brûlures lors des mictions. Le frottement du tube contre la paroi de la vessie peut également provoquer des irritations causant la présence de sang dans les urines en faible quantité (urines rosées). Boire au moins 1,5 L d’eau par jour et éviter les efforts importants permettent de soulager ces symptômes. Les médicaments antalgiques ou anti-inflammatoires peuvent également réduire les douleurs (sur avis médical).
En cas de présence abondante de sang dans les urines, de fièvre supérieure à 38,5 °C, de douleurs intenses ou de tout autre symptôme altérant la qualité de vie, il est recommandé de s’adresser à l’urologue en charge du suivi.

Pour aller plus loin

Association Française d’Urologie

Crédits photo : © yodiyim - Fotolia.com
Pierrick Horde

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du docteur Pierrick HORDE, directeur éditorial de Santé-Médecine et du Particulier Santé.

Santé médecine.net Le Particuler Santé

A voir également

Publié par sante-medecine. Dernière mise à jour le 21 septembre 2018 à 15:33 par Docteur Pierrick Hordé.

Ce document intitulé « Sonde double J - indications et pose » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.fr) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.