Dépression chez les personnes âgées - symptômes et diagnostic

Posez votre question
La dépression est fréquente chez les personnes de plus de 55 ans, mais elle est encore mal diagnostiquée faute de symptômes spécifiques.



Symptômes

Les symptômes de dépression chez les personnes âgées prennent souvent une forme atypique et sont masqués par d’autres signes somatiques : fatigue, douleurs, mal-être général, céphalées, perte d’appétit... Les troubles du sommeil et l’amaigrissement, fréquents avec le vieillissement, peuvent prendre le dessus sur un état dépressif et ses signes d’alerte.
L’hypocondrie fait également partie des manifestations de la dépression chez le sujet âgé, comme l’anxiété, l’anhédonie (incapacité à ressentir du plaisir au quotidien), et l’apathie.

Causes et facteurs de risque

Chez les seniors, les facteurs de risque de dépression sont souvent liés à l’âge avancé et à la retraite : isolement, manque d’interactions sociales, difficultés financières, veuvage, deuils plus fréquents, perte d’autonomie, prise de médicaments…
Les pathologies lourdes et la vie en institution ont également tendance à favoriser la survenue de symptômes dépressifs chez les personnes âgées.

Diagnostic

Les états dépressifs des personnes âgées sont souvent mal diagnostiqués en raison de leur forme atypique, de l’existence de comorbidités et du déclin des facultés cognitives. La personne âgée n’associe pas forcément ses symptômes à la dépression et ne se plaint que rarement d’un sentiment de tristesse.
Il existe des outils spécifiques au diagnostic de la dépression chez les seniors : la GDS (Geriatric Depression Scale) comprenant 30 questions, et des versions plus courtes de 15, 4 voire 2 items. La Haute Autorité de Santé recommande leur utilisation dès repérage de symptômes évoquant un état dépressif chez un sujet âgé. Ne pas hésiter à consulter un médecin en cas de doute.

Traitement et prévention

La prise en charge d’une dépression chez une personne âgée repose sur un traitement médicamenteux. Le médecin prescrit un antidépresseur adapté à l’état de santé et à l’âge du patient pour éviter les interactions et la survenue d’effets secondaires. La posologie et la durée de prescription doivent être progressives.
Chez les individus âgés fragilisés, à risque de dépendance et en cas de dépression sévère, l’approche psychothérapeutique est à privilégier : TCC, méditation, musicothérapie, luminothérapie…
En prévention des symptômes de dépression ou des récidives, il est recommandé de veiller au respect d’une bonne hygiène de vie : pratique d’une activité physique, alimentation équilibrée, horaires de sommeil réguliers. La sensibilisation des proches est également primordiale pour éviter l’apparition d’un état dépressif chez une personne âgée.

Pour aller plus loin

Peut-on mieux dépister les dépressions des seniors ? Association International Longevity Centre France

Crédits photo : © Andrey Bandurenko - Fotolia.com
Publi-information

Publié par sante-medecine.

Ce document intitulé « Dépression chez les personnes âgées - symptômes et diagnostic » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.fr) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.