Articles chaussants et textiles d’habillement - risque d’allergies et d’irritations cutanées (Anses)

Posez votre question
Certains vêtements ou chaussures peuvent provoquer des allergies en raison de la présence de substances chimiques. L’Anses établit des recommandations pour limiter l’exposition des consommateurs aux produits à risque.



Contexte

Ces dernières années, de nombreux cas d’allergies et d’irritations cutanées potentiellement causés par des articles d’habillement ou chaussants ont été rapportés. Ils seraient dus aux substances chimiques utilisées dans la fabrication des vêtements et chaussures, ou à celles employées à des fins de transport, de conservation et d’entretien.
L’Anses a été saisie pour procéder à l’identification des produits chimiques irritants ou sensibilisants contenus dans les textiles et les articles chaussants et pour réaliser l’état des lieux des connaissances sur les risques induits par ces substances. L’Agence a également formulé des recommandations à destination des autorités, des responsables de mise sur le marché, des laboratoires et des consommateurs.

Travaux d’expertise

L’analyse des études publiées entre 2000 et 2016 sur les dermatites de contact causées par des vêtements ou des chaussures a permis d’établir le lien entre l’inflammation et les produits chimiques. La revue de rapports émis par les organismes européens et français a également permis de déceler les substances issues de la fabrication ou ajoutées intentionnellement dans les produits d’habillement ou chaussants.
Une vingtaine de familles de substances chimiques ont été étudiées dans les textiles destinés à l’habillement et une cinquantaine de produits dans les chaussures. Les différentes analyses menées par les experts ont mis en évidence la présence de formaldéhyde, de nonylphénols et de nonylphénols éthoxylates, indique l’Anses. D’autres substances identifiées comme la 1,4-paraphénylènediamine sont également susceptibles de causer une dermatite de contact, mais ne sont pas systématiquement analysées.

Mise en place d’une étude biomédicale pionnière en France

Dans le cadre des recherches sur les substances chimiques et les risques d’allergies, l’Anses a mené une étude biomédicale exploratoire. Ses objectifs : évaluer la faisabilité d’une méthode d’investigation des cas d’irritation cutanée et mettre en évidence des substances dont le caractère sensibilisant n’était pas encore identifié. Pour ce faire, l’Anses a mobilisé un réseau de professionnels de santé pour procéder à des tests sur une trentaine de patients.
Les premiers résultats confirment la présence de substances chimiques dans les articles d’habillement et chaussants et leur lien avec des symptômes irritants. Certaines substances comme l’acétophénone azine sont d’origine inconnue et requièrent des essais complémentaires.

Les recommandations de l’Agence

L’Anses recommande une exposition aussi limitée que possible aux substances chimiques présentes dans les vêtements et les chaussures. Elle invite les consommateurs à laver tout textile avant de le mettre en contact avec la peau pour la première fois, et à suivre les instructions de lavage du fabricant.
Les préconisations de l’Anses établies à l’attention des autorités portent sur les contrôles des produits chaussants et textiles d’habillement avant leur mise sur le marché, et sur les réglementations. Des ajustements sont à effectuer pour les seuils réglementaires de certaines substances : pour le chrome VI présent dans le cuir et pour le nickel contenu dans les textiles.
L’Anses demande également aux responsables de mise sur le marché de s’assurer du respect des réglementations en vigueur par les fournisseurs. À l’échelle interprofessionnelle, il convient de travailler à l’élaboration d’un dispositif d’information permettant de signaler la présence de substances à risque.

Source

Évaluation des effets sensibilisants ou irritants cutanés des substances chimiques présentes dans les articles chaussants et textiles d’habillement, Avis et rapport de l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)

Crédits photo : © Ivan Kurmyshov - Fotolia.com
Pierrick Horde

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du docteur Pierrick HORDE, directeur éditorial de Santé-Médecine et du Particulier Santé.

Santé médecine.net Le Particuler Santé