Dénutrition - symptômes, causes et prévention

Posez votre question
Fréquente chez les personnes âgées, la dénutrition peut être à l’origine de graves complications en l’absence de prise en charge.



Symptômes et complications

La dénutrition correspond à un déséquilibre entre les apports nutritionnels et les besoins de l’organisme. Elle cause d’importantes carences dont les symptômes sont l’asthénie (fatigue intense et prolongée), la perte de masse musculaire et la perte de poids.
Sans prise en charge, la dénutrition peut être à l’origine de complications potentiellement graves : affaiblissement des défenses immunitaires (immunodépression), augmentation du risque d’infections, retard de cicatrisation, atteintes neurologiques, perte d’autonomie. Chez les personnes âgées, elle accroit le risque de chutes et de décès.

Causes et facteurs de risque

Il existe de nombreux facteurs de risque de dénutrition, médicaux ou non : régimes alimentaires déséquilibrés, manque de ressources, isolement, dépression, difficultés pour déglutir et s’alimenter. Certaines maladies chroniques et interventions chirurgicales sont également susceptibles de réduire l’appétit et de causer des troubles digestifs à l’origine de carences.
Dans sa forme aiguë, la dénutrition survient plus fréquemment à l’hôpital chez les patients qui ne consomment pas suffisamment leurs repas, ou pour des raisons d’organisation du personnel ou de logistique. Chez les personnes malades, il est également courant d’observer une augmentation des besoins de l’organisme et/ou un déficit plus conséquent en nutriments.
La dénutrition peut survenir à tout âge (enfants, adolescents, adultes), mais son incidence est plus importante chez les personnes âgées.

Traitements

Le traitement de la dénutrition dépend de sa cause, de l’état de santé et de l’âge du patient. Il peut associer une prise en charge de la cause (maladie associée, régime alimentaire inadapté) et une prise en charge diététique pour rétablir les apports nutritionnels. Une prescription de compléments nutritionnels oraux (CNO) est également envisageable.
La nutrition artificielle par voie entérale ou parentérale est réservée aux patients en dénutrition ne pouvant pas s’alimenter par voie orale.

Prévention

La prévention de la dénutrition passe par le repérage des individus à risque. Chez les personnes âgées, il existe des mesures spécifiques à appliquer au quotidien pour maintenir des apports conformes aux besoins de l’organisme : stimulation de l’appétit, enrichissement de l’alimentation, surveillance du poids, etc. Elles peuvent être proposées en prévention, ou en parallèle d’un traitement dans les cas de dénutrition sévère.

Pour aller plus loin

La dénutrition, Programme National Nutrition Santé

À lire également

Dénutrition - définition

Crédits photo : © chandlervid85 - Fotolia.com
Pierrick Horde

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du docteur Pierrick HORDE, directeur éditorial de Santé-Médecine et du Particulier Santé.

Santé médecine.net Le Particuler Santé
Publi-information

Publié par sante-medecine.

Ce document intitulé « Dénutrition - symptômes, causes et prévention » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.fr) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.