Névralgie pudendale - symptômes, causes et traitements

Posez votre question
La névralgie pudendale, également appelée syndrome du canal d’Alcock, est une maladie neurologique à l’origine d’intenses douleurs dans la région du siège, accentuées en position assise.



Définition

Issu de la moelle épinière, le nerf pudendal passe par le bassin et donne naissance au nerf rectal. Il se divise également en deux branches : le nerf périnéal et le nerf dorsal du clitoris (chez la femme) ou le nerf dorsal de la verge (chez l’homme).

Symptômes

La névralgie pudendale est une neuropathie caractérisée par une compression du nerf pudendal. Il s’agit d’une affection évolutive, dont les symptômes s’installent généralement pendant plusieurs mois.
La névralgie pudendale se manifeste par une douleur importante et chronique au niveau du siège, aggravée en position assise et soulagée au repos. Cette douleur est souvent perçue comme une brûlure, une décharge électrique, un pincement ou un engourdissement. Elle s’accompagne parfois d’une sensation de corps étranger dans le vagin ou dans le rectum.
L’intensité de la douleur causée par une névralgie pudendale peut se révéler intolérable, avec un retentissement sur le quotidien, la vie sociale et la vie professionnelle.

Causes et facteurs de risque

Les causes d’une compression du nerf pudendal sont variées. Une névralgie pudendale peut être consécutive à une intervention chirurgicale dans la région traversée par le nerf, à un traumatisme (chute) ou à un accouchement (étirement du nerf pudendal).
La pratique répétée d’activités comme l’équitation ou le cyclisme peut également être à l’origine de micro-traumatismes sur le trajet du nerf pudendal, entravant sa mobilité.

Diagnostic

Il n’existe à l’heure actuelle pas de méthode spécifique au diagnostic d’une névralgie pudendale. Celui-ci repose essentiellement sur la description des symptômes selon plusieurs critères : douleur localisée sur le trajet du nerf pudendal, douleur accentuée en position assise, sans réveil nocturne ni déficit sensitif. La disparition de la douleur suite à l’injection d’un produit anesthésique peut également contribuer à poser le diagnostic d’une névralgie pudendale.

Traitements

La prise en charge d’une névralgie pudendale repose en première intention sur un traitement médicamenteux visant à réduire la douleur (antidépresseurs, anti-épileptiques) et/ou sur la neuro-stimulation. Si les douleurs persistent, il est possible d’avoir recours à une intervention chirurgicale permettant de libérer le nerf pudendal.
En parallèle, des séances de kinésithérapie, de relaxation et des cures thermales peuvent être proposées.

Pour aller plus loin

Névralgie pudendale ou Syndrome du canal d’Alcock, Société Nationale Française de Colo-Proctologie

À lire également

Névralgie pudendale - définition

Crédits photo : © nenetus - Fotolia.com
Pierrick Horde

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du docteur Pierrick HORDE, directeur éditorial de Santé-Médecine et du Particulier Santé.

Santé médecine.net Le Particuler Santé
Publi-information

Publié par sante-medecine.

Ce document intitulé « Névralgie pudendale - symptômes, causes et traitements » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.fr) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.