Sport et maladie cardiaque – précautions

Posez votre question
La pratique d’une activité physique régulière est recommandée pour se maintenir en bonne santé. Mais il peut exister des risques et des contre-indications chez certaines personnes souffrant d’une maladie cardiaque.



Risques et contre-indications

La pratique d’une activité physique régulière offre de nombreux bienfaits à l’organisme et au fonctionnement du cœur. Un effort physique trop soutenu ou inadapté peut toutefois se révéler dangereux pour un malade cardiaque selon son état de santé.
Le dépassement du seuil de fréquence cardiaque (fixé à 220 battements par minute moins l'âge) peut entraîner de graves complications : œdème pulmonaire, aggravation d’une insuffisance cardiaque, troubles du rythme cardiaque, mort subite.
Les éventuelles contre-indications à la pratique sportive sont définies par le médecin selon l’évolution de la maladie et le traitement suivi.

Consulter un médecin

Avant de commencer à pratiquer une activité physique, il est recommandé de consulter le médecin traitant ou le cardiologue. Plusieurs examens sont nécessaires pour connaître avec précision l'état de santé du patient, établir un diagnostic, et déterminer les conditions de pratique d'une activité physique. Le médecin demande généralement un électrocardiogramme (ECG) et un test d'effort dans le cadre d'un bilan cardiaque. Un suivi régulier est également requis au moins tous les ans.

Précautions

Avant une séance de sport, la phase d'échauffement est obligatoire tout comme le temps de récupération à la fin. Pendant, il est important de surveiller et contrôler son souffle sans essayer de dépasser sa propre fréquence cardiaque maximale. L'hydratation est également indispensable, en buvant de l'eau régulièrement.

Sports à éviter

Certaines disciplines sportives peuvent être contre-indiquées aux personnes cardiaques : les sports à risque de traumatisme comme le volley, le tennis, le badminton, le football, le rugby, la boxe et les arts martiaux. La plongée est également à proscrire en cas de maladie cardiaque, de même que la pratique en altitude sans acclimatation. Mieux vaut privilégier les sports d'endurance comme la course à pied, la marche et le vélo ; et des séances d'intensité faible à modérée, sous réserve de l'accord du médecin.
Par ailleurs, les sportifs sont rarement autorisés à reprendre le sport en compétition après le diagnostic d'un trouble cardiaque ou après un accident.

Symptômes

Les signes qui doivent alerter au cours d’un effort physique sont l’essoufflement, des douleurs dans la poitrine, les palpitations et les vertiges. S’ils se manifestent, il est recommandé de s’arrêter et de solliciter un avis médical.

Pour aller plus loin

Fédération Française de Cardiologie

Crédits photo : © Roman Milert - Fotolia.com
Pierrick Horde

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du docteur Pierrick HORDE, directeur éditorial de Santé-Médecine et du Particulier Santé.

Santé médecine.net Le Particuler Santé

Publié par sante-medecine. Dernière mise à jour le 25 mai 2018 à 09:26 par Docteur Pierrick Hordé.

Ce document intitulé « Sport et maladie cardiaque – précautions » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.fr) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.