Traumatismes sonores - traitements et prévention

Posez votre question
Les traumatismes sonores font suite à une exposition brutale ou prolongée à des niveaux sonores excessifs. Ils peuvent être à l’origine de lésions de gravité variable au niveau de l’oreille interne.


Définition

En cas d’exposition à un bruit excessif ou intense, l’oreille interne est protégée par le muscle stapédien, qui bloque l’amplification des ondes en se contractant. Lorsque le niveau sonore est trop élevé ou que le bruit se prolonge, le muscle stapédien se fatigue et se relâche. Des lésions se produisent sur l’oreille interne et sont irrémédiables.
Les traumatismes sonores peuvent être accidentels ou aigus (détonation, niveau sonore trop élevé en boîte de nuit, concert…). Ils peuvent aussi être chroniques (exposition au bruit dans un cadre professionnel) ou comportementaux (écouter de la musique longtemps et fort avec des écouteurs).

Symptômes et complications

Un traumatisme sonore aigu peut se traduire par plusieurs symptômes physiques : hyperacousie (hypersensibilité au bruit), maux de tête, nausées, hypoacousie (déficience auditive). Ils s’accompagnent généralement de vertiges et de sensation de perte d’équilibre. Le patient peut aussi souffrir d’acouphènes, une perception auditive aiguë de bourdonnements ou de sifflements.
Les traumatismes sonores chroniques ou comportementaux altèrent progressivement le système auditif. Cette déficience n’est pas remarquée immédiatement mais a des répercussions au quotidien et mène à une surdité profonde en l’absence de prise en charge. En cas de doute, il est recommandé de solliciter un avis médical.

Traitement

Le diagnostic suite à un traumatisme sonore doit être confirmé par un bilan clinique ORL. Le traitement passe souvent par l’administration de corticoïdes et un repos auditif. En cas d’atteinte des structures de l’oreille interne, une intervention chirurgicale est envisageable.
La prise en charge du traumatisme sonore chronique consiste à éloigner le patient du bruit. La pose d’un appareillage auditif est préconisée en cas de déficience auditive importante.

Prévention

Un son est dangereux à partir de 85 décibels. Le temps d’exposition maximal est de plus en plus court selon le niveau sonore : à 121 décibels, la durée d’exposition maximale ne doit pas dépasser 7 secondes. La prévention est donc essentielle pour éviter les traumatismes sonores : port de protections auditives, limite d’exposition au bruit, éviter la proximité avec des sources sonores (enceintes en boîte de nuit, feux d’artifice).

Pour aller plus loin



Crédits photo : © Agence DER - Fotolia.com
Pierrick Horde

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du docteur Pierrick HORDE, directeur éditorial de Santé-Médecine et du Particulier Santé.

Santé médecine.net Le Particuler Santé
Publi-information

Publié par sante-medecine.

Ce document intitulé « Traumatismes sonores - traitements et prévention » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.fr) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.