Polymédication - définition, conséquences et prévention des risques

Posez votre question
La prise simultanée de plusieurs traitements (polymédication) expose à des risques d’interactions entre les médicaments, notamment chez les personnes âgées. Il est recommandé de s’adresser au médecin prescripteur en cas de doute.


Définition

La polymédication désigne le fait de suivre plusieurs traitements de manière simultanée. Le seuil est généralement fixé à au moins cinq médicaments, pris tous le même jour ou non. Il peut s’agir de traitements prescrits par un médecin ou d’automédication.

Indications et prévalence

La prescription de plusieurs traitements concerne généralement les patients atteints de maladies chroniques : diabète, affections cardio-vasculaires, hypertension artérielle, troubles psychiatriques, etc. La polymédication est plus fréquente chez les personnes âgées de plus de 65 ans, plus exposées aux polypathologies.

Effets secondaires et risques

La prise simultanée de plusieurs médicaments implique divers risques. La complexité des traitements peut donner lieu à des erreurs d’observance, notamment chez les personnes souffrant de troubles cognitifs et chez les individus en perte d’autonomie (surdosages, oublis, mauvaise lecture de l’ordonnance).
La polymédication favorise également les interactions médicamenteuses : réduction de l’efficacité d’un traitement par un autre médicament ou au contraire, multiplication des effets secondaires. Le risque iatrogénique peut être grave en cas de prise de plusieurs traitements, surtout chez les patients âgés dont l’organisme est déjà affaibli : altération de la qualité de vie, chute, hospitalisation, voire décès dans les cas les plus sévères.

Prévention

La prévention des risques liés à la prise de plusieurs médicaments passe par une bonne connaissance des traitements. Pour cela il est possible de suivre un programme d’Éducation Thérapeutique du Patient (ETP) élaboré par le médecin selon les priorités et les capacités du malade.
Tout nouveau symptôme observé et potentiellement dû à la prise d’un ou plusieurs médicaments doit être signalé au médecin traitant.
Il est également conseillé de se montrer vigilant avec les compléments alimentaires, parfois à l’origine d’interactions avec les médicaments.

En parler avec son médecin

Il n’est pas recommandé d’arrêter un ou plusieurs traitement(s) sans solliciter un avis médical au préalable. Mieux vaut consulter le médecin prescripteur pour évaluer les effets d’un médicament et revoir le rapport entre les bénéfices et les risques.
Les consultations prévues dans le cadre du suivi d’une maladie chronique permettent également de discuter d’autres possibilités thérapeutiques : modification de la posologie, du mode d’administration, voire arrêt du traitement.

Pour aller plus loin

Prescription médicamenteuse du sujet âgé, Faculté de Médecine de Toulouse

Crédits photo : © BillionPhotos.com - Fotolia.com
Pierrick Horde

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du docteur Pierrick HORDE, directeur éditorial de Santé-Médecine et du Particulier Santé.

Santé médecine.net Le Particuler Santé
Publi-information

Publié par sante-medecine.

Ce document intitulé « Polymédication - définition, conséquences et prévention des risques » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.fr) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.