Accueil du nouveau-né en salle de naissance

Posez votre question
La Haute Autorité de Santé (HAS) publie dans une fiche mémo ses recommandations pour la prise en charge immédiate du nouveau-né né à terme.



Évaluation initiale

La respiration et le tonus du nouveau-né sont les premiers paramètres à évaluer afin de recourir si nécessaire à des manœuvres de réanimation. En ce sens la HAS préconise aux professionnels en contact avec les femmes pendant le travail de suivre une formation aux premiers gestes de réanimation.

Recours au pédiatre

Selon les recommandations de la HAS, un pédiatre doit être sollicité dès les premiers gestes de réanimation, et en cas d’anomalie lors du premier examen clinique.

Surveillance de la mère et de son nouveau-né

Une surveillance étroite de la mère et du nouveau-né est requise pendant les deux premières heures suivant la naissance, au moins toutes les quinze minutes lors de la première heure. La HAS invite les soignants à consigner cette surveillance par écrit.
Les soins postnataux de routine (pesée, mesures, température) sont à différer au moins une heure après la naissance.

Interventions non médicamenteuses : contact précoce entre la mère et le nouveau-né, l’allaitement maternel

La HAS incite à proposer de placer le nouveau-né en peau à peau avec sa mère si celle-ci le souhaite, à condition que les paramètres observés lors de l’évaluation initiale soient satisfaisants. La proximité physique est à favoriser pour permettre un bon attachement entre la mère et l’enfant. Il convient alors d’indiquer aux parents la bonne position, en veillant à dégager la face et les narines du nouveau-né.
La HAS recommande également de sécher le nouveau-né et de le couvrir avec un bonnet et un lange chaud, et de respecter un protocole de surveillance, en évaluant le score d’Apgar à une et cinq minutes. La présence d’une tierce personne auprès de la mère et de l’enfant est conseillée.
L’allaitement doit être encouragé et la première mise au sein accompagnée, toujours en se conformant au choix de la mère, et ce dès que possible après la naissance.

Examen clinique du nouveau-né dans les premières heures de vie

Pour dépister des anomalies (malformations, infections) et vérifier la bonne adaptation du nouveau-né, celui-ci doit subir un premier examen. Cet examen doit être pratiqué par la sage-femme, sur un plan dur et en présence de la mère ou de l’accompagnant. La HAS précise que les mesures et soins de routine doivent être réalisés seulement après les deux heures de peau à peau.

Interventions médicamenteuses et techniques

La HAS préconise un clampage retardé du cordon ombilical au-delà de trente secondes chez le nouveau-né ne nécessitant pas de réanimation. Dans les deux heures suivant la naissance, une supplémentation en vitamine K1 à raison de 2 mg par voie orale est à administrer de manière systématique.
En revanche certaines interventions ne sont pas toujours recommandées comme le dépistage de l’atrésie des choanes, l’aspiration de l’oropharynx et l’aspiration des narines. En absence de symptômes évocateurs, le dépistage de l’atrésie de l’œsophage au moyen du test à la seringue n’est pas non plus obligatoire. L’antibioprophylaxie conjonctivale néonatale (désinfection) ne doit être réalisée que si les parents présentent des risques ou des antécédents d’IST (Infections Sexuellement Transmissibles).
La HAS précise par ailleurs que tout examen du nouveau-né doit être pratiqué avec l’accord des parents et en leur présence.

Source

Accueil du nouveau-né en salle de naissance, Fiche mémo de la Haute Autorité de Santé (PDF)

Crédits photo : © Vladimir Mucibabic - Fotolia.com
Publi-information

Publié par p.horde.

Ce document intitulé « Accueil du nouveau-né en salle de naissance  » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.fr) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.