Immunothérapie contre le cancer - fonctionnement et indications

Posez votre question
En cours de développement depuis plusieurs années, l’immunothérapie est un traitement du cancer. Elle consiste à mobiliser le système immunitaire pour détruire les cellules cancéreuses.



Définition

Contrairement aux autres traitements du cancer, l’immunothérapie anticancéreuse ne s’attaque pas directement aux tumeurs pour les éliminer. Cette stratégie thérapeutique cible le système immunitaire pour le stimuler et lui indiquer comment mieux reconnaître les cellules cancéreuses.

Méthodes et fonctionnement

Inhibiteurs des points de contrôle

L’approche thérapeutique d’immunothérapie la plus fréquemment utilisée de nos jours est celle des inhibiteurs de points de contrôle. Dans le système immunitaire, les points de contrôle sont des mécanismes qui s’activent pour empêcher l’organisme d’attaquer les cellules normales. Les cellules cancéreuses ont également la capacité de stimuler ce processus pour verrouiller le système immunitaire. Le traitement consiste alors à administrer des anticorps pour débloquer la réponse immunitaire et rejeter les cellules tumorales.

Transfert adoptif de cellules immunitaires

Une autre stratégie d’immunothérapie nommée transfert adoptif vise à prélever des lymphocytes T chez le patient puis à les lui réinjecter : soit après avoir cultivé en grand nombre les cellules les plus efficaces, soit après avoir modifié génétiquement en laboratoire les lymphocytes (cellules CAR-T) pour détruire les cellules cancéreuses.
Des essais sont encore en cours pour cette méthode d’immunothérapie anticancéreuse.

Vaccin thérapeutique

La vaccination thérapeutique ne prévient pas la survenue d’un cancer, mais consiste à diriger le système immunitaire contre des cellules tumorales déjà présentes. L’utilisation de cette approche d’immunothérapie est encore peu répandue dans le traitement du cancer et des essais cliniques sont en cours.

Indications

Actuellement, l’immunothérapie n’est pas encore assez développée pour être employée seule ni en traitement dominant. Elle peut être proposée en complément de la radiothérapie, de la chimiothérapie, et/ou de la chirurgie sur les cancers à un stade avancé, en cas de récidive, ou lorsque le traitement ne se montre pas satisfaisant.
L’immunothérapie ne concerne encore qu’une faible proportion de patients, mais elle a démontré son efficacité contre certains mélanomes de stade IV ou de stade III non opérables. Elle offre également de nouvelles perspectives dans la prise en charge du cancer du poumon.

Précautions et effets indésirables

Comme tout traitement, l’immunothérapie peut provoquer des effets secondaires indésirables et notamment des réactions auto-immunes ou des affections inflammatoires. Tout nouveau symptôme doit être signalé au médecin en vue d’une prise en charge spécifique.

Pour aller plus loin

Institut National du Cancer

Crédits photo : © DTKUTOO - Fotolia.com
Pierrick Horde

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du docteur Pierrick HORDE, directeur éditorial de Santé-Médecine et du Particulier Santé.

Santé médecine.net Le Particuler Santé
Publi-information

Publié par sante-medecine.

Ce document intitulé « Immunothérapie contre le cancer - fonctionnement et indications » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.fr) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.