Peste - symptômes, dépistage et prise en charge

Posez votre question
La peste est une maladie considérée comme ré-émergente par l’Organisation Mondiale de la Santé. Qu’il s’agisse de la peste bubonique ou pulmonaire, elle est le plus souvent mortelle en l’absence de traitement.

Définition et épidémiologie

La peste est une zoonose bactérienne. La bactérie Yersinia Pestis se trouve généralement chez les petits mammifères comme les rats. Elle se transmet d’un animal à l’autre par les puces, et peut infecter l’être humain.
Il existe deux formes cliniques de peste. La peste bubonique est la plus courante, causée par la piqûre d’une puce infectée. Sans traitement, elle peut se propager aux poumons. Dans sa forme pulmonaire, la maladie est plus rare mais plus virulente et contagieuse. Elle est mortelle lorsqu’elle n’est pas diagnostiquée et traitée précocement, soit dans les 24 heures suivant les premiers symptômes.
Entre 1990 et 2015, 50 000 cas humains de peste ont été comptabilisés par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dans 26 pays : la maladie est considérée comme ré-émergente. À Madagascar où des cas sont signalés chaque année depuis 1980, une épidémie de peste pulmonaire s’est déclarée en septembre 2017 et a causé la mort de plusieurs dizaines de personnes.

Dépistage

La notion de rapidité est essentielle dans le dépistage de la peste. Un premier diagnostic est d’abord établi après un examen clinique des symptômes, et lorsque le patient se trouve ou a voyagé dans une zone d’épidémie. La bactérie responsable de la maladie est ensuite identifiée au moyen d’un test sur bandelette.

Peste pneumonique

Peste pneumonique

Symptômes

Le délai d’incubation de la peste bubonique varie de 1 à 7 jours, tandis que celui de la peste pulmonaire est de 24 heures. La maladie se caractérise par un état fébrile aigu et des symptômes systémiques : fièvre brutale, maux de têtes, état de faiblesse généralisé, vomissements, nausées, frissons. La peste bubonique dans un stade avancé s’accompagne d’une inflammation et d’une ulcération des ganglions lymphatiques. En cas de peste pulmonaire, s’ajoutent toux et difficultés respiratoires jusqu’à la détresse respiratoire aiguë.

Traitement et prévention

Le traitement repose à la fois sur des antibiotiques (streptomycine, tétracyclines et fluoroquinolones) et la prise en charge des symptômes. Des mesures de prévention s’imposent pour éviter la transmission de la maladie. La source de l’infection doit être identifiée et éliminée, et les patients isolés pendant la durée du traitement.
La vaccination n’est pas recommandée par l’OMS, mais il est recommandé de se protéger des piqûres d’insectes lors de voyages dans des zones endémiques.

Pour aller plus loin


À lire également



Crédits photo : © Kenneystudios - Dreamstime.com
Pierrick Horde

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du docteur Pierrick HORDE, directeur éditorial de Santé-Médecine et du Particulier Santé.

Santé médecine.net Le Particuler Santé
Publi-information

Publié par Dr Pierrick Hordé.

Ce document intitulé « Peste - symptômes, dépistage et prise en charge  » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.fr) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.