Hyperaldostéronisme primaire – symptômes, diagnostic et traitement

Posez votre question
L’hyperaldostéronisme primaire est une cause d’hypertension artérielle. Cette anomalie requiert un traitement spécifique, chirurgical ou médicamenteux.



Définition

L’hyperaldostéronisme primaire correspond à une production excessive d’aldostérone, une hormone habituellement sécrétée par les glandes surrénales dont le rôle est de préserver l’équilibre entre réabsorption du sodium et élimination du potassium.
Il s’agit d’une cause d’hypertension artérielle.

Causes

Il existe plusieurs causes d’hyperaldostéronisme primaire, parmi lesquelles l’adénome de Conn (syndrome de Conn) et l’hyperplasie idiopathique bilatérale.
Dans le cas de l’adénome de Conn, la sécrétion anormale d’aldostérone est provoquée par la présence d’une tumeur bénigne dans l’une des deux glandes surrénales.
Dans le cas de l’hyperplasie idiopathique bilatérale, ce sont les deux glandes surrénales qui sont responsables d’une hypersécrétion d’aldostérone. Les glandes peuvent être de taille normale, ou d’un volume supérieur à la moyenne.
Plus rarement, l’hyperaldostéronisme est dit familial et résulte d’une anomalie génétique.

Symptômes

Les signes cliniques d’hyperaldostéronisme primaire associent une hypokaliémie (baisse de la quantité de potassium dans le sang) et une hypertension artérielle.
L’hypokaliémie se manifeste par de la fatigue, des crampes, une faiblesse musculaire, mais aussi par des troubles digestifs (nausées, constipation). Elle peut également être asymptomatique.

Diagnostic

Le diagnostic d’hyperaldostéronisme primaire doit être évoqué devant tout cas d’hypertension artérielle associée à une hypokaliémie. Il est établi au moyen d’analyses de sang et d’urine : des dosages sont réalisés pour rechercher une augmentation de l’aldostérone et une baisse de la rénine (enzyme fabriquée par le rein).
Des examens complémentaires (imagerie et/ou cathétérisme des veines surrénales) peuvent être demandés pour distinguer la présence d’un adénome ou d’une hyperplasie idiopathique, et pour déterminer la localisation de la sécrétion excessive d’aldostérone (une seule glande surrénale ou les deux).

Traitement

Le traitement d’un hyperaldostéronisme primaire dépend de sa cause et l’intervention chirurgicale n’est pas systématiquement pratiquée. L’ablation est surtout prescrite aux patients présentant un adénome.
En cas d’hyperplasie, le médecin prescrit des médicaments bloqueurs de l’aldostérone (spironolactone ou éplérénone). Un traitement hypertenseur peut également être requis en parallèle selon l’état de santé du patient.

Pour aller plus loin

Syndrome de Conn – Hyperaldostéronisme, Association Surrénales

À lire également

Hyperaldosteronisme – définition

Crédits photo : © guerrieroale - Fotolia.com
Pierrick Horde

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du docteur Pierrick HORDE, directeur éditorial de Santé-Médecine et du Particulier Santé.

Santé médecine.net Le Particuler Santé

A voir également

Publi-information

Publié par sante-medecine. Dernière mise à jour le 22 décembre 2017 à 11:11 par Docteur Pierrick Hordé.

Ce document intitulé « Hyperaldostéronisme primaire – symptômes, diagnostic et traitement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.fr) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.