Vertébroplastie – indications et déroulement

Avril 2018


La vertébroplastie est indiquée pour soulager les douleurs mécaniques causées par une lésion vertébrale. Pratiquée sous anesthésie locale, l’intervention consiste en l’injection d’un ciment au moyen d’une aiguille. La vertébroplastie est une intervention visant à consolider une vertèbre en y injectant un ciment. Lorsqu’elle est pratiquée sur un os situé dans une autre zone que le rachis, l’intervention porte le nom de cimentoplastie.

Indications

La vertébroplastie est indiquée dans le traitement d’une lésion vertébrale : fracture liée à l’ostéoporose, fracture suite à un traumatisme ou une chute, tumeur ou métastase vertébrale, angiome. L’intervention est recommandée lorsque les traitements habituels (antalgiques, port d’un corset, repos) ne suffisent pas pour restaurer l’os.
La vertébroplastie sert non seulement à soulager les douleurs causées par la lésion de la vertèbre, mais aussi à prévenir d’éventuelles complications telles que les tassements et la paralysie.

Déroulement

Une courte hospitalisation de deux nuits est généralement requise pour une vertébroplastie. L’intervention est pratiquée dans un service d’imagerie médicale sous contrôle radioscopique. Une consultation préalable est nécessaire pour expliquer le geste et la technique employée.
Lors d’une vertébroplastie, le patient est placé sur le ventre sous anesthésie locale profonde après désinfection de la peau, avec pour consigne de limiter au maximum ses mouvements. Une anesthésie générale peut se révéler nécessaire dans les rares cas où le médecin doit traiter plusieurs zones. Le ciment est injecté dans la vertèbre à consolider au moyen d’une aiguille. Une biopsie du tissu osseux est également réalisée dans le même temps.
L’intervention dure environ une heure.

Suivi après l’intervention

Après une vertébroplastie, le patient doit rester allongé et observer une période de repos dont la durée varie en fonction de l’intervention et de l’état de santé. Les douleurs vertébrales diminuent en quelques jours dans la majorité des cas. Des antalgiques peuvent être prescrits si la zone d’injection reste douloureuse après l’intervention. Une consultation de contrôle est requise quelques semaines après une vertébroplastie (scanner et IRM).

Contre-indications et complications

La vertébroplastie est contre-indiquée aux femmes enceintes et aux personnes souffrant de troubles de la coagulation ou d’infections cutanées.
Les rares complications d’une vertébroplastie sont potentiellement causées par des fuites de ciment. Aujourd’hui, les médecins emploient des résines de moins en moins liquides pour s’en prémunir.

Pour aller plus loin

Vertébroplastie et cyphoplastie dans le traitement des douleurs de la fracture vertébrale ostéoporotique, Société Française de Rhumatologie



Crédits photo : © jovanmandic - Fotolia.com

A voir également


Publi-information
Publié par p.horde.
Ce document intitulé « Vertébroplastie – indications et déroulement » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.fr) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.