Névralgie d'Arnold - Symptômes et traitements

Posez votre question
La névralgie d'Arnold est une atteinte d'un nerf périphérique situé à la base du crâne. Assez douloureuse, elle peut survenir à la suite d'un traumatisme, ou de manière spontané. La névralgie d'Arnold est une cause de céphalées. Dans la revue du rhumatisme Monographies, le DR Jean Marc Ziza estime que la névralgie d'Arnold pourrait représenter près de 9% des névralgies d'origine cervicale.


Qu'est-ce que le nerf d'Arnold ?

Le nerf " d'Arnold " est un nerf bilatéral et volumineux, formé par la branche postérieure de la deuxième racine cervicale (C2). Il innerve les muscles profonds du cou et agit à deux niveaux : sur le plan moteur (mobilité du cou) et sur le plan sensitif (permet de sentir le cuir chevelu).

Notre vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé :

Définition

La névralgie d'Arnold est une neuropathie périphérique (atteinte d'un nerf périphérique). Elle est également appelée arnoldalgie ou névralgie du nerf grand occipital. La manifestation la plus courante (voir le tableau plus bas) est une douleur vive, localisée ou irradiante.

La localisation et la description des douleurs à type de brûlures ou de décharges électriques permettent de suspecter fortement le diagnostic, et un examen d'imagerie par scanner ou IRM cervicale confirme le diagnostic. Les douleurs sont chroniques et relativement handicapantes et la prise en charge est difficile et discutée.

Causes

Comme toutes les névralgies, cette pathologie peut survenir de manière spontanée ou provoquée. Les traumatismes au niveau cervical suite à une chute, ou un accident de la route par exemple, sont souvent en cause dans la névralgie d'Arnold. Parmi les causes locales de cette pathologie citons le blocage d'une vertèbre cervicale, des lésions à la base du crâne, un rhumatisme ou une maladie de la moëlle épinière (rarement) connue sous le nom de Syringomyélie.

Symptômes

La douleur est l'une des principales manifestations de l'arnoldalgie. Elle est localisée à la face postérieure de la nuque. Elle est particulièrement vive (sensations de brûlures), aux mouvements du cou. Elle peut être sporadique ou continue. Elle irradie souvent de la charnière cervico-occipitale jusqu'à la région frontale. Elle peut être déclenchée par contact (pression du doigt). Une sensibilité du cuir chevelu et des céphalées peuvent survenir.

Traitements

Parmi les traitements proposés, citons les AINS qui peuvent être parfois associés à des antiépileptiques et les infiltrations locales de corticostéroïdes ou d’un anesthésique. Des séances de rééducation du rachis cervical sont prescrites dans la grande majorité des cas. Des séances d'ostéopathie et de mésothérapie sont parfois conseillées mais doivent être effectuées par des professionnels compétents.

Sources

  • La névralgie d’Arnold existe-t-elle ? Jean-MarcZiza, Salim AhmedYahia, Jean-PierreTeyssedou, Pascal Chazerain; Revue du Rhumatisme Monographies Volume 80, 2/ 2013, Pages 32-37
  • Migraine, névralgie du trijumeau et algies de la face: CEN, Collège des enseignants de neurologie



© Denis Kartavenko - Fotolia.com
Pierrick Horde

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du docteur Pierrick HORDE, directeur éditorial de Santé-Médecine et du Particulier Santé.

Santé médecine.net Le Particuler Santé
Publi-information

Publié par Docteur Pierrick Hordé.

Ce document intitulé « Névralgie d'Arnold - Symptômes et traitements » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.fr) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.