Aires sensitives - Définition

Posez votre question

Définition

Le cerveau est divisé en quatre principales régions : le lobe frontal, le lobe pariétal, le lobe temporal et le lobe occipital. Chaque lobe comporte plusieurs zones fonctionnelles ou aires cérébrales. Les aires sensitives, parfois appelées aires sensorielles, sont associées aux fonctions des sensations. L'aire somesthésique primaire est la principale aire sensitive. Elle reçoit les influx des récepteurs de la peau, par exemple un changement de température, une pression exercée ou une douleur. L'aire pariétale postérieure participe à la reconnaissance des objets par le toucher.
Pierrick Horde

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du docteur Pierrick HORDE, directeur éditorial de Santé-Médecine et du Particulier Santé.

Santé médecine.net Le Particuler Santé
Publi-information

Publié par Jean-François Pillou. Dernière mise à jour le 30 janvier 2015 à 16:18 par Jean-François Pillou.

Ce document intitulé « Aires sensitives - Définition » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.fr) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.