Isogreffe - Définition

Posez votre question

Définition

L'isogreffe est un des trois types de transplantations autorisées en France. Cette greffe met en relation deux jumeaux monozygotes (ou vrais jumeaux) : le premier est le donneur et le second est le receveur. Le taux de réussite est très élevé puisqu'ils ont tous deux le même code génétique. Il peut s'agir d'un rein, du foie, du cœur, d'un poumon, de la moëlle osseuse... Les deux autres types de greffes autorisées sont l'allogreffe (le donneur et le receveur sont deux personnes distinctes) et l'autogreffe (le donneur et le receveur sont la même personne).
Pierrick Horde

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du docteur Pierrick HORDE, directeur éditorial de Santé-Médecine et du Particulier Santé.

Santé médecine.net Le Particuler Santé

A voir également

Publi-information

Publié par Jean-François Pillou.

Ce document intitulé « Isogreffe - Définition » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.fr) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.