Alloréactivité - Définition

Posez votre question

Définition

L'alloréactvité constitue un phénomène immunologique complexe qui conduit au rejet d'un greffon, dans le cadre d'une transplantation d'organe ou de tissus. En l'absence d'un traitement immunosuppresseur efficace, l'alloréactivité engendre la perte définitive du greffon. Tout individu dispose d'un nombre de lymphocytes T naïfs qui sont capables de reconnaître les alloantigènes, c'est-à-dire les antigènes provenant d'un individu de la même espèce mais dont la structure génétique est différente. Dans des circonstances normales, la fréquence des lymphocytes T naïfs spécifiques à un antigène est très faible. A l'inverse, elle est plus élevée pour les lymphocytes alloréactifs, ce qui entraîne la mise en oeuvre de réponse immunitaire intense si des antigènes d'histocompatibilité de deux individus sont amenés à coexister.
Pierrick Horde

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du docteur Pierrick HORDE, directeur éditorial de Santé-Médecine et du Particulier Santé.

Santé médecine.net Le Particuler Santé

A voir également

Publi-information

Publié par Jean-François Pillou. Dernière mise à jour le 27 août 2014 à 16:42 par Jean-François Pillou.

Ce document intitulé « Alloréactivité - Définition » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.fr) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.