Paresthésie faciale

Posez votre question

Définition

Une paresthésie est une sensation de fourmillements, d'engourdissement, de brûlures, de diminution des sensations (anesthésie plus ou moins marquée) dans une partie du corps. Cette modification de sensibilité est le plus souvent désagréable, et peut parfois s'accompagner de douleurs. Lorsque la paresthésie est faciale, c'est-à-dire qu'elle concerne le visage, elle ne touche généralement qu'un côté du visage et peut survenir surtout suite à une extraction dentaire avec anesthésie, en cas de traumatisme (fracture du nez), d'allergies ou dans le cadre de certaines pathologies neurologiques telles que la sclérose en plaques, par exemple. Elles peuvent également se rencontrer dans l'atteinte du nerf assurant la sensibilité de la face, appelé le nerf trijumeau : on parle de névralgie du trijumeau qui peut être essentielle, sans cause identifiée, ou secondaire à une autre pathologie. Un autre type est appelé algie vasculaire de la face.

Symptômes

Au cours de la névralgie du trijumeau, apparaissent une douleur de la face, spontanée ou déclenchée par la mastication , douleur qui ne touche qu'un seul côté de la face et qui se présente comme des décharges électriques brutales.
Au cours de l'algie vasculaire de la face la douleur qui ne concerne également qu'un seul côté est très intense à type de brûlure ou d'impression de déchirement et évolue par crises plusieurs fois par jour pendant plusieurs mois. D'autre part, elle est très mal supportée car très douloureuse.

Diagnostic

En cas de paresthésie faciale, généralement relativement bien décrite par le patient, il est essentiel de trouver l'origine de ces troubles de la perception. En dehors des traumatismes ou d' interventions dentaires, les paresthésies faciales peuvent être liées à une origine neurologique. Pour identifier la cause, une imagerie cérébrale est fréquemment réalisée, le plus souvent une IRM.

Traitement

Pour traiter une paresthésie faciale, il est essentiel d'en connaître la cause. Si celle-ci est identifiée, son traitement permet la diminution ou la disparition de la paresthésie dans la mesure où celle-ci est curable. Dans la névralgie essentielle du trijumeau, des médicaments anti-épileptiques sont souvent efficaces, ou un traitement chirurgical est possible. En dehors de ces causes curables, un traitement des symptômes peut être entrepris. Il s'agira de cortisone dans les poussées de sclérose en plaques. Pour l'algie vasculaire de la face, une molécule, le sumatriptan, a souvent une bonne efficacité dans les crises. Durant la période d'évolution de ces crises, un traitement de fond est également souvent utilisé.
Pierrick Horde

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du docteur Pierrick HORDE, directeur éditorial de Santé-Médecine et du Particulier Santé.

Santé médecine.net Le Particuler Santé

A voir également

Publi-information

Publié par Jean-François Pillou. Dernière mise à jour le 15 janvier 2019 à 10:40 par Docteur Pierrick Hordé.

Ce document intitulé « Paresthésie faciale » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.fr) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.