La conjonctivite

Posez votre question
La conjonctivite est une inflammation de la conjonctive, membrane qui recouvre la face interne des paupières et des globes oculaires. Elle est provoquée par une infection bactérienne ou virale par une allergie. Un traumatisme, comme un choc par exemple, peut provoquer également une conjonctivite.


Définition

La conjonctivite correspond à une inflammation ou une irritation de la conjonctive de l'oeil, membrane qui recouvre le blanc de l'oeil et le dessous des paupières. Elle peut être d'origine virale, bactérienne, allergique ou irritative. Elle se manifeste par une rougeur d'un ou des deux yeux associée à des démangeaisons, des picotements, un écoulement clair ou purulent et éventuellement un gonflement des paupières.

Vidéo

Les précisions du docteur Pierrick Hordé.



Causes

Une conjonctivite peut être d'origine infectieuse, virale ou bactérienne, allergique ou traumatique. Un corps étranger ou un choc par exemple peuvent provoquer un traumatisme oculaire et nécessitent de consulter un ophtalmologue en urgence.

Conjonctivite bactérienne

Les diffrérentes bactéries pouvant être en cause sont le staphylocoque, streptocoque ou pneumocoque.

Conjonctivite toxique

Le contact de produits chimiques avec les yeux peut provoquer une kératite.

Conjonctivite virale

Les différents virus pouvant être en cause sont celui de l'herpès, de la rougeole ou de la varicelle.

Conjonctivite environnementale

L'excès de lumière, un changement de température brutal, ou la fumée de tabac représentent des facteurs de risque.

Conjonctivite allergique

La conjonctivite allergique est provoquée par des allergènes.
Les allergènes en cause peuvent être la salive et les urines de chats, acariens, pollen, moisissures, latex. Les produits d'entretien utilisés pour les lentilles de contact peuvent également être en cause. En cas de conjonctivite d'origine allergique, une éruption cutanée, une rhinite, des éternuements en salves sont fréquemment présents. Des démangeaisons sont également fréquentes au niveau des yeux ainsi qu'un larmoiement.
La conjonctivite allergique accompagne généralement la rhinite allergique, notamment celle causée par les pollens, mais elle peut également survenir de manière isolée en étant déclenchée par une allergie aux acariens, aux animaux, latex...
Elle se caractérise par des yeux rouges, larmoyants accompagnés de démangeaisons. Les personnes ayant une conjonctivite ont généralement la pénible sensation d'avoir du sable dans les yeux. D'autre part, lumière et soleil peuvent gêner les allergiques : on parle ainsi de photophobie.
La consommation d'aliments peut parfois aussi provoquer une conjonctivite allergique. Un bilan ophtalmologique est souvent indispensable afin d'évaluer la sévérité des lésions. Il permet aussi à l'ophtalmologue de prescrire un collyre contenant des corticoïdes contre-indiqué lors de la présence d'atteinte de la cornée.
La conjonctivite allergique ne se transmet pas.

Traitement

Son traitement consiste en un nettoyage de l'oeil régulier avec du sérum physiologique, qui peut être complété par la prise d'antihistaminique. Avec un traitement adapté pour guérir l'infection, le traitement peut durer environ 2 à 7 jours. *Les collyres conseillés lors d'une conjonctivite allergique.

Les lentilles de contact doivent absolument être retirées lors d'une conjonctivite.


Conseil:Porter des lunettes de soleil lorsque vous êtes allergiques aux pollens et évitez de vous frottez les yeux.

Les collyres anti H1

Les collyres anti H1 sont conseillés lors de contact intermittent avec l'allergène en cause. Les collyres anti H1 agissent rapidement en 30 minutes environ et s'administrent 2 fois par jour.
Exemple:Levocabastine: levophta ou levofree:
En savoir plus sur les indications, précautions, effets indésirables et contre-indications de ces médicaments : *http://sante.journaldesfemmes.com/medicaments/levofree-0-05/medicament-61285820*http://sante.journaldesfemmes.com/medicaments/levophta-0-05/medicament-67827861

Les antidegranulants mastocytaires

Les antidegranulants mastocytaires sont conseillés lorsque la prévention de la conjonctivite allergique est conseillée. Les antidegranulants mastocytaires se prescrivent dans la prévention de la conjonctivite allergique pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois.
Exemple :Cromoglicate de sodium : opticron, multicron, cromedil, cromabak,
En savoir plus sur les indications, précautions, effets indésirables etcontre-indications de ces médicaments :
http://sante.journaldesfemmes.com/medicaments/almide-0-1/medicament-62760907

Les collyres multi-actions

Les collyres multi-actions comme l'Opatanol® associent les propriétés des collyres antiH1 et des collyres anti-dégranulant, et ne possèdent pas de conservateur.


Exemples :

Bilan allergologique

Seul un bilan allergologique permet de retrouver la cause de la conjonctivite allergique. Le traitement proposé dépend des résultats du bilan allergologique.

Les collyres conseillés lors d'une conjonctivite allergique.

Prévention

Si vous êtes sujet aux conjonctivites allergiques, évitez autant que possible de vous exposer à des substances allergènes. En cas d'épisodes répétés d'autres types de conjonctivites, pensez à bien nettoyer vos lentilles de contact et à éviter de les porter trop longtemps, et lavez-vous régulièrement les mains, en particulier avant de manipuler vos lentilles. Évitez le maquillage des yeux, potentiellement irritant.

Ne pas oublier les autres traitements de l'allergie


Symptômes

Les yeux sont rouges et larmoyants et donnent l'impression d'avoir « du sable dans l'oeil », avec des sensations de brûlure et des démangeaisons. Un écoulement purulent est parfois constaté et les paupières sont parfois « collées », notamment le matin au réveil.
La conjonctivite allergique se caractérise par des yeux rouges, larmoyants accompagnés de démangeaisons. Les enfants atteints de conjonctivite ont souvent la pénible sensation d'avoir du sable dans les yeux. D'autre part, la lumière et le soleil peuvent gêner les allergiques : on parle alors de photophobie.
La conjonctivite allergique accompagne généralement la rhinite allergique, notamment celle causée par les pollens, mais elle peut également survenir de manière isolée en étant déclenchée par une allergie aux acariens, aux animaux, au latex... Des épisodes de toux, d'eczéma, de bronchites à répétition, d'asthme peuvent également accompagner une conjonctivite allergique. La consommation d'aliments peut également déclencher une conjonctivite allergique.

Diagnostic

Un bilan ophtalmologique est parfois nécessaire afin d'évaluer la sévérité des lésions. Le bilan ophtalmique est également utile à l'ophtalmologue pour prescrire un collyre adapté contenant des corticoïdes, qui sont contre-indiqués lors de la présence d'atteinte de la cornée.

Traitement

Il est conseillé de consulter un médecin qui prescrira un traitement adapté en raison des nombreuses causes possibles. Généralement, la guérison est le plus souvent spontanée. Ainsi, en cas de conjonctivite qui persiste, il ne faut pas hésiter à aller consulter son médecin. Mais il ne pourra que difficilement déterminer si l'origine de l'infection est bactérienne ou virale. Seules des analyses des sécrétions pourront déterminer la nature exacte de l'agent infectieux en cause. Par ailleurs, les conjonctivites d'origine virale sont parfois associées à des infections respiratoires des voies supérieures (nez, gorge, etc.).

Pour décoller les yeux, l'utilisation d'un coton-tige imbibé d'eau stérile est généralement suffisante. Stérile car il s'agit de ne pas surinfecter la conjonctive. Autre mesure d'hygiène personnelle pour les personnes atteintes de conjonctivite : se rincer délicatement les paupières avec de l'eau stérile puis les essuyer avec une compresse propre afin d'éliminer les sécrétions. Attention : comme les conjonctivites infectieuses sont très contagieuses, il faut bien séparer le linge utilisé par le malade de celui des autres personnes du foyer ! C'est également pour cela que les personnes atteintes de conjonctivite ne doivent pas travailler ou aller à l'école pour éviter d'infecter leurs chers collègues ou petits camarades. Ainsi, il faut respecter les règles d'hygiène usuelles, à savoir qu'il faut se laver les mains avant et après avoir touché l'œil infecté, ne pas toucher l'œil sain après avoir touché l'œil infecté,

Les antibiotiques ne sont utiles qu'en cas de conjonctivite bactérienne. Néanmoins, le médecin peut tout de même en prescrire, sous forme de collyre ou de pommades... Ces traitements se prennent sur environ 7 à 10 jours. En ce qui concerne les collyres, ils doivent être appliqués de façon régulière car ils sont rapidement éliminés par les larmes.

Conjonctivite virale

Le traitement consiste en une utilisation régulière d'un collyre antiseptique.

Conjonctivite bactérienne

L'instillation régulière sur plusieurs jours d'un collyre antibiotique prescrit par le médecin permet de faire disparaître relativement rapidement ces petits désagréments.

Conjonctivite traumatique

Un corps étranger ou un choc par exemple peuvent provoquer un traumatisme oculaire : consulter un l'ophtalmologue.

Règles d'hygiène en cas d'infection

En raison des risques de contagion de la conjonctivite infectieuse, appliquer ces mesures fondamentales : Ne pas frotter et ne pas toucher pas l'oeil infecté, éviter de toucher l'oeil qui n'est pas atteint, se laver les mains et nettoyer les yeux avec du sérum physiologique.

Pour en savoir plus

Pierrick Horde

Réalisé en collaboration avec des professionnels de la santé et de la médecine, sous la direction du docteur Pierrick HORDE, directeur éditorial de Santé-Médecine et du Particulier Santé.

Santé médecine.net Le Particuler Santé
Ce document intitulé «  » issu de Journal des Femmes Santé (sante-medecine.journaldesfemmes.fr) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite. Sante-Medecine.net adhère aux principes de la charte « Health On the Net » (HONcode) destinée aux sites Web médicaux et de santé. Vérifiez ici.
Publi-information